}); Dream Careers • Gaelle in Los Angeles

Dream Careers

 

dreamcareersJe vous ai beaucoup parlé du programme que j’ai fait pour partir à Los Angeles en 2012, ce fameux « Dream Careers », et je sais que bon nombre d’entre vous se posent des questions là dessus, alors voici les réponses dans cette FAQ spéciale !

.

Dream Careers, qu’est ce que c’est ?

Dream Careers est tout simplement un organisme américain qui propose des programmes de stage à des étudiants du monde entier, et ce dans des filières dites « de rêve », tel que le cinéma, la télé, la mode, la musique, l’évènementiel, et bien d’autres.

.

Combien de temps, et ou ?

Ce sont des stages d’environ 2 mois, au printemps, pendant l’été, ou à l’automne, dans les plus grandes villes des Etats Unis (New York, Los Angeles, San Francisco, Miami, Chicago, …) ainsi que dans certaines villes aux quatre coins du monde (Barcelone, Londres, Hong Kong, …)

.

Combien ça coute ?

Les programmes de Dream Careers sont all-inclusive, c’est à dire que vous partez en quelques sortes les yeux fermés. Mais partir les yeux fermés, ça a un coût, un sacré coût. Aux alentours 8500$ en l’occurrence pour Los Angeles, mais vous ne payez pas pour rien, croyez moi !

.

Mais alors, qu’est ce qui est compris dans ce prix ?

Le stage. L’assurance d’avoir un stage, un bon stage. Dream Careers a des partenariats avec de grandes entreprises, j’en suis la preuve puisque j’ai été placée chez Universal Music.

Le logement, et les repas. Je peux parler que de Los Angeles, je ne connais pas pour les autres villes, mais c’est sensiblement la même chose, à part que vous n’êtes pas forcément dans un campus. Pour le programme de LA vous êtes logés dans une résidence du campus de UCLA, en collocation avec 1 ou 3 autres personnes. Les repas du soir sont inclus, ainsi que le petit déjeuner. Seul le repas du midi n’est pas compris puisque vous êtes au travail.

Votre carte de transport. Pour aller travailler vous prendrez le bus et/ou un shuttle. Votre carte de bus est donc incluse dans le tarif, que ce soit la TAP Card ou la carte des Big Blue Bus de Santa Monica.

Votre coach. Oui, vous n’êtes pas seul pour préparer votre stage, un coach est la pour vous guider, et surtout pour vous trouver votre stage ! C’est lui (ou elle) qui va contacter les RH pour vous obtenir un entretien. Votre coach va également retravailler votre CV, vous préparer aux entretiens en faisant des entrainements, il va également vous aider à obtenir certains documents nécessaires pour un stage aux US (je pense notamment aux School Credits que tout le monde n’a pas). C’est votre contact direct à partir du moment où vous êtes inscrit, jusqu’à la fin du programme.

Les conférences. Tous les mercredis soirs, vous aurez droit à une conférence. La première est faite par le CEO de Dream Careers, les suivantes sont différentes chaque année. C’est la plupart du temps des professionnels avec qui on est en contact (par exemple on avait eu une conférence avec la RH d’Universal Music, un chargé de production de la Paramount, quelqu’un de TMZ .. Des entreprises chez qui sont certains d’entre nous), et qui sont en général des anciens Dreamers, qui sont donc la pour nous expliquer comment ils sont passé de notre place actuelle à celle qu’ils occupent maintenant. Il peut également y avoir des « stars » .. Un peu tout le monde, mais ayant toujours un rapport avec les milieux dans lesquels on fait nos stages, et qui ont envie de nous montrer que tout est possible !

 

Le staff. Partie importante de ce séjour, le staff ! Une dizaine de jeunes, qui sont la pour nous encadrer, faire en sorte que tout aille bien, et pour organiser des choses toujours plus sympa les unes que les autres ! Il faut se dire que si tout est réussi c’est notamment grâce à eux. Pendant qu’on est à notre travail, eux préparent notre prochaine sortie du weekend, nous réservent des soirées au restaurant, et parfois même sortent nos poubelles !! Si il y a le moindre soucis, on leur dit, et il font en sorte que tout se finisse bien. C’est vraiment un encadrement, c’est toujours bien de les avoir, on sait qu’ils seront la pour faire en sorte qu’on passe le meilleur des séjours !

Les sorties. Chaque ville a son programme d’évènements, avec son fameux week end (Paris pour le programme de Londres, Carcassonne pour Barcelone, Washington pour New York, et Vegas pour Los Angeles!). Durant ce week end on est logé dans un super hôtel (Le Flamingo, en plein milieu du Strip pour notre part), on fait l’aller retour en bus, et on a un repas le dernier jour qui est organisé dans un restaurant. Mais en dehors du weekend il y a plein de petites activités : tour de la ville, journée surf, match de baseball, livraison de hot dogs directement sur le campus rien que pour nous, et bien sûr notre fameux « Going Away Dinner » qui vient clôturer ces deux mois. Un très bon repas dans un très grand lieu (SLS Hôtel Beverly Hills). A côté de ça, certaines sorties sont faites à nos frais, comme lorsqu’on est allé à Six Flags, mais on a des tarifs spéciaux.

.

Et en gros, qu’est ce qui n’est pas compris ?

Les choses les plus importantes pour nous « étrangers », à savoir le billet d’avion A/R, qui peut atteindre les 1000€ suivant la compagnie, et le visa. Il faut faire appel à un sponsor (America Welcome, Parenthèse …) qui nous fournit le DS 2019 nous permettant de faire la demande de visa J1 auprès de l’ambassade. Il faut compter entre 700 et 1000€ entre le sponsor, les frais de SEVIS, et le voyage à Paris pour le RDV à l’ambassade. Il est toujours bon d’avoir une assurance également (type Mondassur), peut être que vous êtes couverts à l’étranger grâce à votre carte bleue par exemple, mais c’est toujours bon d’en avoir une plus spécifique, on ne sait jamais ce qui peut arriver.

.

Les stages sont-ils rémunérés ?

En général, non. Je dirais même majoritairement non. Ce n’est pas une pratique courante aux Etats Unis, donc c’est assez rare. Mais certaines entreprises rémunèrent, il faut vérifier dans l’annonce qu’on vous envoie, ou n’hésitez pas à demander à votre coach. Mais dans la majorité des cas ce ne sera pas le cas, donc gardez bien ça en tête quand vous faites vos comptes.

.

Quelles sont les conditions pour s’inscrire ?

Vous devez avoir entre 18 et 26 ans (26 ans étant l’âge limite en raison de la vie en communauté, c’est beaucoup plus sympa si tout le monde a le même âge). Il faut que vous soyez de niveau Bac+3 ou Bac+5 (donc en Licence 3 ou en Master), ou que vous ayez été diplômé soit l’an dernier (diplômé en 2016 pour le programme de l’été 2017 par exemple). Concernant le niveau d’anglais, si vous arrivez à comprendre et vous faire comprendre, c’est le principal ! On vous demande pas d’être parfaitement bilingue.

.

Qu’est ce que ça apporte ?

Personnellement, beaucoup de choses. Professionnellement aussi. Un stage, d’autant plus à l’étranger apporte toujours quelque chose. Vous allez rencontrer des gens, vous faire un réseau, beaucoup apprendre, que ce soit la langue ou le métier, vous serez vraiment dans le milieu professionnel, dans une ville qui a beaucoup de choses à proposer. La mentalité et la culture américaine est très différente de la France, et ça se ressent d’autant plus dans les métiers de l’entertainment. Et pour info, plusieurs amis ont été embauchés en CDI suite à leur stage (des américains) ! Et pour le plan personnel, vous allez vous retrouver à vivre en collocation, et avec 250 autres personnes venant de tous horizons. Vous allez faire des rencontres extraordinaires, vous allez vivre des choses qui vous n’imaginez pas. Vous repartirez chez vous la tête pleine de souvenirs.

.

Tout ça à l’air très beau, voir trop beau. Ca ne cache pas une arnaque ?

Combien de fois je me suis dit « à tous les coups c’est une grosse arnaque ce truc, je viens de donner des sous à jenesaisqui, je vais me retrouver à Los Angeles et en fait il n’y aura pas de résidence à UCLA, pas de stage, rien du tout ». Forcément, quand on va sur le site la première fois on se pose des questions, tout à tellement l’air parfait, on se demande si ça l’est vraiment. Lorsqu’on va sur leur page Facebook, tout le monde nous dit « It was the best summer of my life, feel free to email me ». Personnellement j’ai commencé à penser que c’était des robots qui répondaient tellement les réponses étaient les mêmes. Et puis j’ai trouvé une française en partance pour un stage à New York, on a discuté, et j’ai fini par croire que tout ça était bien vrai, et que c’était vraiment le meilleur été que les gens aient passé ! Je me suis donc lancée, et je confirme que tout est bien vrai ! C’est beau, très beau, et très réel ! D’ailleurs lors du repas de gala, la responsable du staff nous a posé la question « Qui a cru que c’était une arnaque? », et environ 230 personnes sur 250 ont levé la main. On était donc 230 à être sceptique, et à avoir malgré tout tenté l’expérience. Et puis franchement, si tout ça été faux, vous pensez que je me serais embêtée à faire un blog ?!

.

Comment s’inscrire, et comment être sur d’être pris ?

Pour s’inscrire, c’est sur le site internet. Vous choisissez votre ville et vous devriez avoir un petit bouton « Apply » quelque part ! Dans un premier temps vous allez devoir payer des frais d’inscription qui avoisinent les 70$ ou € (je ne sais plus). Vu que vous êtes des Non US Citizen, vous allez avoir un délai de réponse plus important, car vous serez automatiquement placé en liste d’attente (si bien sûr vous remplissez les conditions citées plus haut). Cette étape c’est juste pour vérifier que vous êtes bien éligible au visa J1. Quelques semaines après, vous devriez recevoir un mail vous félicitant pour votre inscription au programme de votre choix. A priori, il n’y a pas de raison d’être refusé. Si vous êtes éligible au programme et au visa, et que vous avez les sous pour payer, pourquoi ils vous refuseraient ? Votre niveau d’anglais ne peux pas jouer en votre faveur/défaveur étant donné qu’à cette étape, vous avez juste rempli un formulaire. La seule chose qui peut faire que vous soyez refusé est de s’y prendre trop tard. Il y a un nombre de places bien précis pour chaque programme, donc une fois ce nombre atteint, c’est terminé. Les inscriptions ouvrent 1 an avant, en général les personnes s’inscrivent entre septembre et décembre pour l’été suivant. Passé ce délai, il ne faut plus perdre de temps !

yourdreams

Voila donc pour Dream Careers ! J’espère que ça répond à vos questions. Si vous voulez plus de précisions n’hésitez pas, contactez-moi !

Et le site de Dream Careers, c’est ici : www.summerinternships.com

signature logo

11 Comments

  • Lisa 14/02/2016 at 1:25

    Bonjour Gaelle :)

    Ton blog est vraiment super (depuis le temps que j’en cherchais un aussi cool je suis vraiment ravie !!!)

    J’aurai quelques petites questions à te poser sur les stages, sur le mode de vie à LA et tout ! Où puis je t’écrire en privé ? :)

    Merci beaucoup

    Lisa

    Reply
    • Gaelle 14/02/2016 at 4:23

      Hello Lisa,
      Tu as l’onglet contact pour m’écrire !

      Reply
  • Alex 25/03/2014 at 9:54

    Merci pour cette réponse rapide :) serait-il possible de te parler en privé? sur facebook? j’ai quelques questions à te poser sur Dream Careers car j’y suis très interessée. merci d’avance

    Reply
    • Gaelle. 25/03/2014 at 9:56

      Je viens de t’envoyer un mail ;)

      Reply
  • Elliot 13/08/2013 at 7:48

    Wow 8500$ + billets + visa + extras sur place pour 2 mois de stage… est ce que ça en vaut vraiment la peine?
    J’imagine que ça a du être une expérience géniale mais le prix ça calme un peu.
    Qu’est-ce que tu faisais exactement dans ce stage?

    Reply
    • Gaelle. 26/08/2013 at 8:48

      Sincèrement oui, ça vaut la peine. C’est une expérience à la fois professionnelle et personnelle, et formidable dans les deux cas ! C’est sur que le prix fait très peur mais c’est un vrai tremplin si tu souhaites acquérir une expérience à l’étranger dans une grande entreprise. C’est un vrai plus dans un CV qui permet de se démarquer.
      Dans mon stage je faisais du marketing digital, c’est à dire la mise à jour du site, des Facebook du label et des artistes, des chaînes Youtube …

      Reply
      • Alex 25/03/2014 at 8:13

        Salut Gaëlle! Ton expérience fait rêver :) Pourrais tu me dire quel(s) stages(s) tu as réussi à décrocher suite à ton stage à Universal stp? Merci

        Reply
        • Gaelle. 25/03/2014 at 9:46

          Salut Alexandra ! Après le stage à Universal je n’ai eu qu’une seule occasion de faire un stage, et je l’ai fait au service artistique/production de Warner Music France. Et c’est notamment grâce à mon stage à Universal Music que ma responsable m’avait convoquée à l’entretien :)

          Reply
  • Jackie Brown 26/07/2013 at 9:21

    Contrairement à ce que tu dis, les stages ne sont pas rares. D’ailleurs, les sites des grandes entreprises proposent souvent des stages. Et ils sont rémunérés. Ce sont plutôt les « non profit  » qui ne paient pas. Par exemple, la société (éditeur de logiciels) où je travaillais offrait des stages bien payés (rien à avoir avec le SMIC), le logement et même une voiture de location aux stagiaires.

    Reply
    • Gaelle. 26/07/2013 at 9:42

      C’est quoi ta société, ça m’intéresse ;)
      Pour ma part je suis dans la musique, et toutes les offres de stage en maison de disque que je trouve sont des « unpaid ». Dans les métiers de l’entertainment en général, c’est assez rare de trouver des stages payés. Après dans les autres milieux je ne dis pas, je ne connais pas. Mais je peux te garantir que sur les 250 personnes de mon programme, à peine 10 ont été payées ! Mais tout ce qui touche à l’informatique est souvent bien payé, donc ça ne m’étonne pas qu’ils offrent tous ces avantages.

      Reply
      • Jackie Brown 28/08/2014 at 4:27

        Je n’avais même pas vu que tu m’avais répondu. Il était temps, plus d’un an après. En fait, c’est vrai que la société était dans sa période faste et offrait beaucoup aux stagiaires, même aux stagiaires en traduction (en général, la traduction, on s’en fiche). On les recrutait même en dehors des Etats-Unis et le billet d’avion était payé. Un jour, les stages ont été suspendus. Quand ils ont repris, les stagiaires étaient étudiants aux Etats-Unis (pas de frais supplémentaires de visa) et n’avaient plus de voiture. Mais ça restait intéressant. La société a été rachetée depuis. Mais avec la crise, je suppose que ces stages avec avantages n’existent plus.

        Reply

Laisser un commentaire