Lifestyle,  Vie d'expat

Les différences France vs Etats-Unis

Me voila installée à LA depuis maintenant 4 mois, je prends mes habitudes et je deviens presque une vraie américaine, alors il est temps de vous faire un petit article comparatif des différences qu’il y a entre la France et les USA. Parce que oui, les américains sont plein de surprises et il y a pas mal de choses (bien ou moins biens) auxquelles il faut s’adapter si on veut vivre au mieux son expatriation ou son voyage. Des choses drôles, des choses stupides, des idées super bonnes que j’adorerais pouvoir appliquer en France, bref un peu de tout et de rien, l’Amérique quoi !

La mentalité

★ La politesse

Ils s’excusent toujours, même quand ils ont pas besoin ! Mais genre vraiment tout le temps. « Sorry » c’est un peu le « putain » des Américains.

★ L’amabilité

On nous sort des « Hi, how are you? »  à tout va et au passage on prend aussi l’habitude répondre « & you » parce que ça fait toujours plaisir en retour. Bien souvent rien de plus, c’est juste histoire de paraitre gentil même si au fond la personne qui demande s’en fiche de savoir si ça va ou pas. Mais ceci étant dit, c’est toujours plus agréable que les français qui font la gueule. Et puis on dit bonjour à tout le monde, partout. On se balade dans son quartier: on dit bonjour. On fait une rando et on croise des gens: on dit bonjour. On rentre dans un magasin: on dit bonjour.

★ La discrétion

Le respect de l’autre fait partie courante du mode de vie des américains. Pas de musique sans écouteurs dans les transports en commun par exemple. C’est respecté, et ça fait franchement du bien aux oreilles ! Et si vous ne le faites pas le chauffeur s’arrêtera et viendra vous le dire.

★ Le respect de la loi

Les américains (dans la majorité) suivent la loi. Ici on suit les règles: on ne vole pas, on ne fraude pas dans les transports en commun, on ne cherche pas à tenter le coup, on ne cherche pas à magouiller. Non c’est non.

L’awesome attitude

Parce que tout est Awesoooome (génial), avec plein de o pour que ça paraisse vraiment awesooome.

★ La tradition

Ici les fêtes ça ne rigole pas. Halloween est fêté par tout le monde, tout comme Thanksgiving qui est tout aussi important que Noël (voir plus), c’est la folie pour le Black Friday, les décos de Noël arrivent en magasin dès octobre et les maisons sont archi décorées. Ne parlons pas du 4th of July, ou même du Cinco de Mayo (surtout à LA vu qu’il y a une très grosse communauté mexicaine).

D’ailleurs, pour les fêtes de fin d’année les américains ne disent pas « Joyeux Noël » à quelqu’un qu’ils ne connaissent pas mais « Happy Holidays » en raison de la religion. Vu qu’il y a Hanukkah à peu près au même moment et que la communauté juive est très importante, ça englobe tout et on fait pas d’erreur.

★ Fumer

Fumer, c’est mal. Du coup interdiction de fumer presque partout. La ville de Santa Monica interdit de fumer dans la rue, tout simplement. Interdiction de fumer dans tout le campus de UCLA, interdiction de fumer à moins de jenesaiscombiendemètres d’un magasin, interdiction de fumer dans les voitures de location, interdiction de fumer dans les lieux publics, parfois même en terrasse. En gros vous fumez chez vous et c’est tout.

 ★ Les conflits

Un américain ça n’aime pas le conflit du coup il n’osera pas vous contredire. C’est rare qu’un américain dise non, il trouvera tous les moyens pour dire non sans dire non. Du coup nous les français on passe un peu pour des gens très cash (et méchants) alors qu’en fait c’est juste les américains qui n’osent pas dire ce qu’ils pensent. Et ça pour le coup c’est très pesant. Sachez donc qu’un américain qui va dans votre sens fait peut-être ça à contrecoeur.

Les supermarchés

★ Le passage en caisse

Il sera toujours gentil avec toi, il te dira « Hi how are you » parce qu’il est poli (cf point #1) et en plus il range tes courses (lui-même ou un autre gars qui vient en renfort) dans les sacs et vous savez quoi ? Bah il fait ça super bien ! Ces mecs là doivent faire une formation intensive de remplissage de sacs avant l’embauche, je vois pas d’autre solution. Et sachez qu’il est interdit de leur donner un pourboire, ils le refuseront, ça fait partie de leur job. D’ailleurs ne soyez pas étonnés qu’ils utilisent toujours des sacs plastiques dans certaines chaines même si on en voit de moins en moins, ils passent aux sachets papiers.

★ Payer en carte bancaire

Vous êtes à la caisse, vous voulez payer en carte bleue: pas besoin du code ! Et non, vous devrez choisir entre Debit ou Credit selon votre carte, et vous signerez sur la machine ni plus ni moins ! Assez déroutant au début mais finalement on prend très vite l’habitude, je dirais même que c’est le retour en France qui est plus difficile. Combien de fois il m’est arrivé d’attendre bêtement de signer alors que la caissière, elle, attendait que je fasse mon code !

★ Le cash back

Dans la même lignée, vous pouvez retirer des sous directement à la caisse du supermarché, c’est le fameux « Any Cashback? » que vous demandera la caissière. Pouvoir retirer de l’argent à la caisse du supermarché (ou même à la poste) c’est le pied ! Je ne suis quasiment pas allée à un seul distributeur depuis que je suis la. En gros, vous choisissez le montant que vous souhaitez retirer et c’est ajouté à votre ticket de caisse. Par exemple si vous en avez pour $20 de courses mais que vous retirez $20, votre ticket final sera de $40 et on vous donnera un billet de 20.

★ L’organic

En France je vais être franche, je me fiche un peu du bio. En France le bio c’est souvent plus un moyen de nous faire payer plus cher, un mot marketing plus qu’autre chose. Ici c’est aussi un moyen de nous faire payer plus cher mais vu la qualité des produits je préfère l’organic, c’est en général plus sain. Mais je n’en abuse pas car les prix montent vite, il suffit d’aller faire ses courses à Whole Foods une fois pour comprendre.

★ La ligne jauge

Il vous arrivera peut être de tomber sur un supermarché où votre caddie se met soudainement à se bloquer lorsque vous êtes à l’extérieur (c’est souvent le cas chez Walmart et autres grosses enseignes). Vous comprenez pas, vous repartez en arrière mais ça re-bloque, vous regardez autour de vous si on vous regarde bizarrement (spoiler: oui), et la vous remarquez une ligne jaune au sol. C’est tout simplement que vous ne pouvez pas dépasser cette ligne avec votre caddie. Il vous faudra sortir vos sacs de votre caddie et finir à pied ! Ne me demandez pas le pourquoi du comment je n’ai jamais compris, mais c’est comme ça.

★ Les pharmacies

Parlons un peu de médicaments. Médicaments qu’on achète en pharmacie en France, mais qu’on achète au supermarché aux Etats Unis ! Et oui ! Si vous allez dans des enseignes type CVS ou Walgreens vous aurez tout un rayon de médicaments en libre service entre deux rayons de nourriture, voir même à côté du rayon alcool ! Tous les médicaments ne sont pas en libre service bien heureusement, si vous avez une ordonnance vous pourrez aller voir le pharmacien au comptoir. Mais ne cherchez pas une pharmacie comme vous avez l’habitude de connaitre, rendez-vous directement au supermarché !

La conduite

★ La priorité aux piétons

Le piéton est roi. Un américain dans Paris ne doit pas survivre longtemps !

★ Tourner à droite au feu rouge

A partir du moment où vous n’avez pas de panneau « no turn on red light » ou autre du genre,  et bien évidemment en prenant bien soin de vérifier qu’aucune voiture n’arrive à gauche, vous pourrez tourner à droite même si le feu est rouge. Un vrai gain de temps et une habitude qu’il serait génial d’adopter en France.

★ Faire des U-Turn

Comme pour le feu rouge c’est sauf contre indication « no U-turn ». Mais pouvoir faire des demi-tours quasiment partout c’est super pratique, surtout qu’on se perd facilement si on ne suit pas bien son GPS.

★ Doubler par la droite

Encore quelque chose qui est interdit chez nous, mais aux USA vous pouvez doubler aussi bien par la gauche que par la droite. Ca demande d’être très vigilant car des voitures arrivent de partout, mais c’est parfois très pratique.

★ Faire le plein

Pour faire le plein d’essence et payer en cash il faut prédire à l’avance combien ça va nous coûter. On donne les sous à la caissière et si on a fait moins elle nous rend la différence. Impossible de faire plus car ça se bloquera, si besoin il faut alors retourner la voir et donner plus. Pour payer en carte cependant aucun soucis. Sachez aussi que là-bas il n’y a que des voitures essences, pas besoin de réfléchir trop longtemps devant les pompes donc.

★ La boite automatique

Ce n’est pas une énorme différence car ça existe en France mais si vous n’en avez jamais conduit ça va vous changer ! P pour s’arrêter, R pour reculer, et D pour rouler. Easy peasy.

★ Les feux piétons

Pas de feu vert ici, quand c’est votre tour le feu est blanc ! Et en plus de ça vous avez un décompte pour savoir combien de temps il vous reste pour traverser avant que le feu repasse au rouge (ce qui est bien, mais ce qui me vaut beaucoup de stress et de courses aussi quand je veux absolument traverser avant la fin du décompte!).

Les soirées 

★ Les prime time à 20h

Très bizarre au début car du coup mes soirées télé se terminent à 21h, 22h quand c’est une émission en direct type The Voice ou quand il y a 2 épisodes d’une série à la suite. Mais au fur et à mesure c’est comme tout: on s’y fait.

★ Les pubs à la télé

Ca c’est vraiment infernal. Tu commences à regarder ta série/ton talk/ce que tu veux, et bim, pub ! Par exemple si le programme commence à 20h ils mettent le générique et direct une pub. Et puis il y en a toutes les 10min. Fort heureusement elles sont assez courtes, mais du coup c’est hyper perturbant et parfois tu crois regarder ton programme alors qu’en fait c’est la pub, du coup tu comprends plus trop l’histoire par ce que t’étais en plein reportage sur les chimpanzés et d’un coup y’a un tube de dentifrice qui apparait ????!!!!

Les soirées qui commencent à 19h

Qui dit soirée qui commence à 19h dit soirée qui termine à 1h. 4 mois après on ne s’y est toujours pas fait et on continue de sortir à 23h en se faisant refouler aux entrées des boites parce qu’on arrive trop tard. Bon en vrai mois ça m’arrange, ça permet de sortir sans rentrer trop tard et pouvoir concilier vie pro et sorties, ce qu’en France je ne fais pas car si je sors en boite et me couche à 6h il me faut 1 semaine pour m’en remettre.

★ Les happy hours 

Les Happy Hours c’est partout, c’est tous les jours, et c’est tant mieux comme ça je peux manger des sushis à moitié prix avant 18h chez AMI à Westwood ! Marche aussi (et bien entendu) pour les bars.

Les restaurants

Le doggy-bag

Au restaurant, il arrive parfois de ne pas finir son assiette. Mais c’est assez rare car en général on veut manger ce qu’on a payé. Plus besoin de se dire ça quand on est aux Etats Unis, tout simplement car vous pouvez ramener vos restes chez vous ! C’est le « doggybag » que vous proposera le serveur en fin de repas si votre assiette n’est pas vide ! Plutôt sympa comme concept.

Le Free-refill

On le sait, c’est un fait, les américains aiment ce qui est gras, gazeux, et fait grossir, et si c’est à volonté c’est encore mieux. C’est donc pour ça que dans tous les fast food et autres parcs d’attractions, vous pourrez utiliser le free refill pour toutes vos boissons. Ce n’est pas totalement inconnu en France puisque KFC le fait, mais aux Etats Unis c’est partout, c’est monnaie courante, et ils en abusent beaucoup trop.

L’attente

LA c’est le paradis des avocado-toasts, des brunchs, des nouvelles tendances et des lieux super sympa (et Instagrammables), mais ces lieux sont tellement prisés qu’il faut bien souvent attendre. Parfois juste 15min mais parfois 45min. Et vous savez quoi ? C’est normal. Les Américains ont l’habitude et ne râlent pas. Tu arrives, tu donnes ton nom à l’hôtesse, parfois tu donnes mon ton 06 (ou ton 310 si tu es un vrai), on te dit ton temps d’attente et tu peux aller te promener dans le coin. Une fois ta table prête l’hôtesse crie ton nom ou t’envoie un texto et tu as 10min pour revenir au resto. Forcément quand tu meurs de faim c’est pas top, mais c’est dans les moeurs et c’est plutôt super bien géré !

Le serveur qui veut son tip

Je ne vous apprends, les serveurs sont payés au pourboire. Leur salaire est ridicule et ils complètent avec les pourboires (d’où le fait que ce soit obligatoire au moment de régler l’addition). Du coup le serveur il a envie que vous laissiez 20% et +, il va donc être aux petits soins, c’est normal. A peine vous aurez bu une gorgée de votre verre qu’il viendra vous le re-remplir, il passera toutes les 5min pour savoir si tout se passe bien, il sera sympa, avenant, vous mettra un petit « thank you ♡ » au stylo sur l’addition. C’est dans la culture, c’est normal, même si parfois c’est lourd et que vous avez envie de manger tranquille.

La vie quotidienne

★ Prendre les transports en commun

Pour moi c’est une sacré différence puisqu’en France j’utilisais toujours ma voiture même pour faire 2 mètres. Ici je prends tout le temps le bus, parfois c’est très chiant car très long quand le bus s’arrête à tous les angles de rue, mais parfois c’est aussi plus simple, ça évite de tourner longtemps pour trouver une place de parking qui coutera $25 et ça me permet de faire mes mails/du blog/scroller Instagram en même temps. Pour plus d’infos sur les transports à LA c’est ici. Pour le coup LA n’est pas le meilleur exemple de ville où les transports prennent le dessus sur la voiture mais c’est le cas dans des villes comme SF ou New York.

★ Le 24/7

Les magasins ouverts tard le soir si ce n’est 24/24, les Drive au Starbucks, les Pharmacy à tous les coins de rue, ça change la vie et ça dépanne bien ! Et puis pas de vrai dimanche ici, tout est ouvert comme un jour normal (certains magasins ferment plus tôt quand même).

★ Le facteur

Bien souvent il te dépose ton colis devant ta porte et ça c’est top. Même si USPS n’est clairement pas plus efficace que La Poste quand il s’agit d’envoyer quelque chose où retrouver un colis égaré, les facteurs là bas ont un minimum de respect et font leur taf, c’est à dire livrer du courrier et pas seulement déposer un avis de passage sans avoir sonné.

★ La fierté de leur école

Environ 85% des personnes que vous allez croiser dans Westwood porteront un tee shirt / sweat UCLA. On est étudiant à UCLA, on en est fier, on le montre, et c’est partout pareil, à chaque ville et chaque fac.

★ Les conserves

Si vous n’avez pas d’ouvre-boite, vous êtes mal. Vous penserez à moi ce jour-là !

★ Les moustiquaires

Toutes vos fenêtres disposeront d’une moustiquaire. Et c’est pas mal du tout, comme ça pas de petites bêtes qui rentrent et plus besoin de courir après les mouches pour les faire sortir ! Ca marche également pour les portes de maisons !

★ Le format A4

A4 vs Letter. Ce sont deux formats différents, et au début c’est très perturbant. C’et aussi très chiant quand tu ramènes des docs de France et que tu veux les ranger dans des classeurs américains puisque ça dépasse.

A la maison

Les volets

Vous aimez dormir dans le noir le plus total ? Oubliez ! Aux Etats Unis, ils ne connaissent pas les volets. Enfin si, ils les connaissent, mais pour une raison purement décorative. A défaut de volets vous aurez certainement de gros rideaux, ou bien des stores en plastique toujours plus ou moins bancales !

Le pommeau de douche

Je pense que toutes les personnes ayant vécu un minimum de temps aux Etats Unis ont connu ce calvaire des premières douches. Oui, seulement des premières, car à vrai dire, une fois qu’on a trouvé la bonne technique, on s’y fait. Ne cherchez pas votre pommeau habituel, amovible, avec le robinet qu’il faut lever à gauche pour le chaud, à droite pour le froid. Non, ce serait bien trop facile. Le pommeau de douche à l’américaine, c’est toute une histoire ! (je l’avoue, il m’est arrivée d’être à l’hôtel et de ne pas réussir à allumer la douche et trop honteuse de demander à la réception j’ai décidé que ce jour la je me passerais de douche!). Un truc étrange que vous pourrez tourner maintes et maintes fois, ça ne marchera pas. Car il vous faudra le tirer. Fort. Très fort. Vous découvrirez également qu’il est tout bonnement impossible de se doucher sans se mouiller les cheveux puisque le pommeau n’est pas amovible. Et vous gouterez aussi à la joie du premier jet glacial. Ou alors vous vous lancerez dans une chorégraphie pleine de souplesse pour éviter ce fameux jet. Une question d’habitude je vous dis ! Sinon vous pouvez aller chez Bed Bath & Beyond et acheter un pommeau amovible avec plusieurs types de jets pour $25 seulement, et en 3min c’est vissé à la place de l’ancien.

Le voltage

Pour les filles, pas de panique si votre sèche cheveux ne fonctionne plus aussi bien qu’en France, c’est normal ! C’est du à l’adaptateur. Vous perdez de la puissance, et donc tous les appareils électriques que l’on branche via un adaptateur fonctionnent moitié moins vite. C’est pour ça que je vous conseille de ne rien rapporter de France et de tout acheter sur place.

Le broyeur

Si vous vous retrouvez face à un évier, votre remarquerez certainement le broyeur au fond. Peu commun pour nous les Français, personnellement je m’en sers très rarement car à vrai dire je n’ai jamais su ce qu’on pouvait réellement y mettre ! Apparemment les Américains y mettent un peu tout (mais genre vraiment tout, c’est leur poubelle) mais je ne suis pas sure que ce soit très bien. Du coup je ne l’utilise pas.

La climatisation

Si vous allez aux Etats Unis pendant l’été (ou dès qu’il commence à faire un poil plus chaud tout simplement) et que vous partagez votre logement avec des américains vous remarquerez certainement (malgré vous!) leur dépendance à la climatisation. Il est juste impensable pour eux de vivre sans climatisation, et quand ils la mettent ils la mettent pour de bon ! Je vous souhaite d’être prêt à subir ça, et à finir malade ! Pour ma part ça ne loupe jamais, je finis toujours avec un bon rhume. Au moins, vous êtes préparé ! Et il y en a partout: dans les restaurants, les magasins, les hôtels, les bus… Les changements de température entre l’intérieur et l’extérieur vous seront fatals.

 

Et vous, vous avez remarqué quoi comme différences entre la France et les USA ?

Des anecdotes drôles ou embarrassantes ?!

signature logo

Blogueuse de 28 ans, diplômée en Music Business à UCLA Extension. Angelino pendant 3 belles années. Addict aux concerts et aux palmiers. Je cause visa, bons plans, sorties & California Lifestyle ♡

6 Comments

  • Il est 20h à LA

    ça me fait tout bizarre de revoir les couchers de soleil californiens…C’est tellement beau ! Sinon, dans l’ensemble, j’ai remarqué les mêmes différences que toi, sauf quelques unes :

    – En France, je ne prenais jamais la voiture (je n’ai même pas mon permis d’ailleurs), alors qu’à LA, j’ai du prendre 2 fois le métro (j’aurais peut-être du pousser, mais la voiture était tellement plus pratique et rapide !)
    – Quand j’étais étudiante, on était aussi super fiers de notre école et on ressortait le nom à toutes les sauces (sur nos polos, nos pulls, le nom des assocs ou même les adjectifs pour qualifier les gens ^^), mais c’est vrai que ce n’est probablement pas le cas dans la plupart des écoles ou des universités.
    – La discrétion/politesse : c’est clair que question formules de politesse et sourires, les américains sont très forts, mais question savoir-vivre et discrétion, je serais moins affirmative… Quand j’habitais à Paris, les touristes américains étaient ceux qu’on entendait arriver à 3 km et qui se comportaient comme à Disneyland, et quand j’étais au Japon, plusieurs fois je me suis tapée des groupes qui parlaient super fort dans les temples (sous l’oeil choqué des japonais). Et depuis que je vis dans un quartier étudiant, je ne compte pas le nombre de personnes qui parlent super forts au tel à 3h du mat sous nos fenêtres sans ressentir la moindre gène. Après, comme tu dis, au moins on est pas dérangé par la musique des fêtes : elles s’arrêtent toutes à 1h du mat !! (je me sens super vieille quand je râle sur les étudiants bruyants ^^)

  • Elisa

    Hello Gaelle!
    Merci pour ce nouvel article qui me donne encore plus envie de partir ! :)

    – Juste une question concernant les bus, (c’est ce que j’utilise en France, ici la contrainte c’est souvent les horaires)
    Mais vu que tout reste ouvert la nuit là-bas, est ce que t’en sais plus sur les transports la nuit, par exemple?

    – Concernant le papier A4, celui de la photo est un « letter » donc plus petit, mais ils ont le « legal » qui fait 3 ou 4 pouces de plus, qui est aussi utilisé, notament par certains magazines…
    (expérience de graphiste qui s’est prise la tête avec les format US >.<)

    Mais c'est bien de le préciser pour les personnes qui envoient par exemple leur CV ou des lettres !

    :)

    • Gaelle

      Hello Elisa,
      Les transports en plein milieu de la nuit je ne sais pas trop, mais les bus que je prends tournent toujours aux alentours de minuit, mais je ne sais pas jusqu’à quelle heure. En général si je rentre plus tard que minuit je prends un Uber.
      J’ai jamais eu l’occasion de voir un format que celui en photo pour le papier. Peut être pour les magazines en effet, il me semble que ceux que j’avais ne faisaient pas tous la même taille ! Mais la première fois ça surprend !

  • Sonny

    Les feux des piétons c’est quelque chose qui ne m’avait pas surprise en arrivant à L.A parce que grande angoissée que je suis j’avais fait 15 000 recherches avant de débarquer et j’étais donc au courant du fonctionnement. Je trouve ça super n’empêche comparé à la France où souvent tu te fais surprendre par une voiture qui démarre alors que tu es encore au milieu du passage piéton. Par contre, vu la largueur des routes c’est limite si on court pas pour traverser haha!

    • Gaelle

      En général le « temps de traversée » dépend de la taille de la rue. Pour les rues normales c’est 15 sec, le grandes avenues (les 2×2 voies ou 2×3 voies) c’est 30 secondes. Et puis il y a aussi les carrefour ou tu peux traverser en biais ! Toute une histoire d’être piéton ici ;)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.