Vie américaine: ce qui me manque

Voila maintenant 3 mois que je suis rentrée en France et que j’ai repris un rythme et une vie à la française. Comme je l’avais dit dans mon article sur mon retour, je n’ai pas eu cette déprime post-retour, certainement du au fait que j’ai eu très peu de temps pour me poser et que j’ai très rapidement trouvé du travail, qui plus est un job que j’adore et qui me prend énormément de temps (ou du moins qui m’en laisse peu pour déprimer en m’imaginant sous les palmiers). Du coup mon retour a été bien moins difficile que je l’aurais pensé, et 3 mois après il est temps de faire un petit bilan parce que même si je suis très heureuse ici il y a quand même plein de petites choses du quotidien qui me manquent sacrément. Mine de rien 3 ans c’est à la fois très court et très long, mais c’est assez pour qu’on se fasse à cette vie américaine et que ça devienne notre « maison » (d’ailleurs je ne sais toujours pas quoi répondre quand les gens me demandent si je suis de Bordeaux, parce que oui je suis de Bordeaux, sauf que je l’ai longtemps quitté et le Bordeaux d’aujourd’hui n’a rien à voir avec le Bordeaux de 2012. Du coup les gens pensent que je suis calée sur le sujet si je dis oui ce qui n’est pas le cas, mais pensent que je suis une touriste si je dis non ce qui n’est pas le cas donc j’en sais rien je suis confuse, je fais appel à un ami, tu dirais quoi toi?!)

Ces choses qui me manquent

★ Les palmiers. Ça forcément vous vous en doutiez, y’a pas plus LA. Les palmiers c’est la vie, et c’était quand même vachement plus cool de se réveiller avec la vue de gauche que celle de droite.

Parce qu’en vrai les palmiers c’est joli, c’est LA life au max, ça rend super bien sur Instagram #passionpalmiers, c’est vert tout le temps, et à l’automne tu te retrouves pas avec des feuilles collées sous tes chaussures.

★ La météo. Ça va un peu de pair avec les palmiers, mais la météo à LA c’est quand même le top. Mais je dois malgré tout avouer que je suis contente de retrouver les 4 saisons, voir les feuilles changer de couleur (avant qu’elles se retrouvent collées sous mes chaussures, cf point 1), mettre des pulls en piloupilou, fêter Noël quand il neige pas loin. Par contre c’est sympa deux secondes mais gratter les vitres avant de prendre sa voiture, avoir les cheveux qui frisent à cause de la pluie, voir ton parapluie qui se retourne à cause d’un coup de vent et porter des doudounes où tu ressembles à un Bibendum Michelin c’est le genre de trucs qui me soulent vite et qui me rappellent qu’à LA il fait beau, que tu peux te balader en claquettes, que tu peux ouvrir les fenêtres pour aérer sans finir avec une pneumonie, qu’il n’y a pas une journée sans voir le soleil et qu’il fait (presque) toujours beau, et c’est vraiment un super avantage.

★ La sympathie des gens. On le sait, les Américains sont gentils, et c’est quelque chose qui me manque beaucoup (et encore, j’habite pas Paris imaginez le choc que j’aurais eu!). Aux USA et surtout en Californie où l’esprit est très cool, « chill », open-minded, les gens sont toujours gentils, polis, et prêts à rendre service. C’est tout bête mais que tout le monde me dise « Hi! », que les gens veuillent savoir comment je vais, qu’ils s’extasient devant mon accent, qu’ils s’excusent pour tout (ça me rappelle d’ailleurs un tweet très drôle mais très vrai qui disait « quand tu rentres d’expat tu as tendance à dire sorry aux gens, mais tu te rends comptes qu’on dit pardon en français, puis tu te rends compte qu’en France on s’excuse jamais en fait »), ce sont des choses qui me manquent. C’est quelque chose qui donne le sourire, qui fait toujours plaisir et qui donne aux gens l’envie de s’ouvrir. Et je regrette vraiment qu’il n’y ai pas cette mentalité en France.

★ Target. Je ne pouvais pas faire cet article sans évoquer Target ! Pour tout vous dire cette passion m’est arrivée assez tard, bien que j’ai habité à côté de celui de Westwood pendant de nombreux mois je n’avais pas encore cette dépendance. Il a fallu attendre que je vive à plus de 10min du plus proche de chez moi pour me rendre compte du potentiel de ce magasin ! Target c’est cet endroit au pouvoir mystérieux (le même qu’à Ikea) qui fait que tu ressors toujours avec quelque chose. Je n’y ai jamais fait mes courses alimentaires par contre j’ai dévalisé plus d’une fois leurs rayons beauté, déco, fringues et tout à moins de $5. Ne parlons pas des fêtes, j’ai un stock 4th of July qui n’attend qu’une American Party pour être déballé ! Bref Target c’est cet endroit où tu vas un jour où tu t’ennuies et tu sais que ta journée n’en sera que meilleure. Essayer c’est l’adopter !

★ Trader Joe’s. Dans la lignée de Target je ne peux pas ne pas parler de Trader Joe’s, dont j’avais déjà évoqué tout l’amour que je lui porte dans un article publié ici. Alors attention, je ne dis pas que la bouffe américaine me manque, loin de la et bien au contraire. Mais je dois avouer que les magasins Trader Joe’s et certains de leurs produits me manquent. Je pense notamment aux fruits super jolis (je cherche désespérément des bananes pas trop mûres mais apparemment en France ça n’existe pas), aux tartes aux champignons, aux pastry bites feta-oignons caramélisés, au saumon fumé à $5 ou encore aux raisins sans pépins. Et puis bien sur l’ambiance qu’il y a dans ces magasins avec les vendeurs hyper sympa (big up à Omar du Trader de W Olympic Blvd), les décos et mises en places hyper attractives. Mettez-moi le contenu d’un Carrefour dans un magasin Trader Joe’s et vous me comblez de bonheur !

★ Le service client. S’il y a bien une (mauvaise) habitude que j’ai pris aux Etats-Unis c’est de me plaindre quand quelque chose va mal, et notamment quand je paye pour quelque chose et qu’on ne me donne pas le service que je devrais avoir. Et l’avantage des US c’est que la bas le client est roi. Dans 99% des cas je contactais le service concerné via Twitter et j’avais une réponse dans l’heure. Bank of America, Uber, T-Mobile, Time Warner Cable, American Express, Delta, USPS, le DMV, Enterprise, Groupon… c’est le festival dans mes messages privés ! Mais l’avantage c’est qu’ils écoutent ce que le client a à dire et trouvent toujours une solution (bon sauf USPS, eux ils sont en concours perpétuel avec La Poste pour savoir lequel des deux perdra le plus de colis). Grâce à ça j’ai eu des dizaines et des dizaines de courses Uber remboursées, j’ai eu des surclassements, des rendez-vous en urgence, on m’a fait sauter des frais que j’aurai du payer… et bien souvent sans même que je demande. Et à contrario ici je me retrouve à dealer avec Free qui n’a rien d’autre à dire que « avez-vous pensé à rebooter votre Freebox? » et « bien que votre box n’ait pas fonctionnée pendant 2 semaines nous ne vous ferons aucun geste commercial, par contre je vous retire des chaines de votre abonnement et je vous fait payer 2 mois d’un coup ». Autant dire que dans ces moments on se dit qu’il y a des choses à revoir et que la sympathie des américains c’est quand même un sacré luxe.

Dans la même lignée il y a le service après-vente, où même 2 mois après, déjà ouvert et sans ticket de caisse on vous reprend votre article et on vous le rembourse. Si ça c’est pas la vraie vie !

★ Les voitures américaines (et les boites automatiques). Pendant mes 3 années à LA je n’ai pas eu de voitures mais j’ai tout de même eu l’occasion d’en louer pas mal et notamment de tomber amoureuse des Hyundai Sonata. Je n’ai pas poussé le cliché au point de louer des Mustang

…ah, on me dit dans l’oreillette qu’en fait si.

Bref, mis à part une ou deux fois, je louais des berlines classiques mais qui étaient toujours le dernier modèle avec plein d’options. Alors forcément quand tu rentres en France et que tu te retrouves à conduire une 206 où ta seule option c’est les rétros électriques ça change ! Et c’est la que tu te dis que les Sonata spacieuses, silencieuses, sur lesquelles tu peux écouter Spotify en Bluetooth depuis ton iPhone et qui en plus ont la boite auto histoire de pas passer ta vie à changer de vitesses sur l’autoroute c’est bien sympa. Y’a juste deux soucis:

-Une Sonata c’est un peu trop grand pour faire un créneau devant chez moi

-Elles ne sont pas commercialisées en France

★ Le doggybag. Le quoi ?! Mais si vous savez, quand vous allez au resto vous avez toujours du mal à finir votre assiette et votre serveur vous propose si vous voulez ramener les restes chez vous. Alors certes en France la situation est moins fréquente puisqu’on a tendance à servir une portion par personne et non 3 ou 4 comme nos copains Outre-Atlantique qui ont les yeux plus gros que le ventre. Mais ça arrive tout de même qu’on cale et qu’on se dise qu’on se mangerait bien notre deuxième moitié de pizza ce soir. Et dans ce cas la le doggybag c’est super utile. Fort heureusement ça commence à se faire de plus en plus mais ce n’est pas encore un automatisme comme ça l’est aux US.

★ Les avocado toast. Tant qu’on est dans la nourriture autant y rester ! Les sushis ont toujours été ma passion première mais ils se sont quelque peu fait détrôner lorsque j’étais à LA, et ce par les avocado toasts. J’en mangeais partout dès que je sortais bruncher. Alors certes, je ne brunch pas en France autant que le faisait à LA, mais je n’ai pas l’impression que les avocado toast soient si répandus que ça et c’est bien dommage parce que je m’en ferai bien un !

★ Le refill d’eau au restaurant. Sur le moment on a tendance à râler, à se demander pourquoi il nous ressert déjà de l’eau alors qu’on a à peine bu une gorgée, et en plus y’a trop de glaçons. Mais une fois que tu es de retour en France et que tu as passé 10min à essayer d’attirer l’attention d’un serveur pour lui demander une nouvelle carafe d’eau tu te rends compte qu’un mec qui est au taquet prêt à bondir à peine tes lèvres touchent le verre, c’est quand même hyper pratique et moins dangereux que la déshydratation.

Sans transition, ★ Les toilettes, partout et gratuitement. Bah oui, vu qu’aux USA tu bois beaucoup d’eau puisque ton serveur te ressert souvent tu as besoin d’évacuer tout ça. Et l’avantage c’est que là bas, peu importe où tu te trouves il y a des WC gratuits. Au supermarché, dans les parcs, à la plage, dans les boutiques, dans tous les points de restauration… Fini de devoir se retenir parce que ça coûte 50cents et qu’en plus tu sais que ça sera super crade. Non, aux USA tu as des WC propres et gratuits partout et en plus on te les indiquent gentiment avec le sourire. Parfois tu as même de super savons pour les mains et une nana qui te tend une serviette chaude (allez tester les toilettes de The Grove ils sont top!).

★ L’ambiance dans les matchs. Vous le savez (ou pas), j’ai bossé pendant 1 an au Staples Center et j’y ai vu bon nombre de matchs de NBA et de NHL. J’ai toujours aimé l’ambiance dans les stades, mais j’avoue que la c’était un niveau bien au dessus. L’ambiance lors des matchs des Clippers ou des Kings était juste géniale et je suis prête à y retourner dès que possible. Un immanquable lors d’un séjour aux US si vous voulez vivre un vrai cliché américain !

★ Tourner à droite au feu rouge. Je pense qu’il n’y a pas besoin d’explications, cette règle du code de la route est juste à reproduire dans tous les pays. Vous imaginez le temps qu’on perd à attendre à un feu rouge alors qu’on aura eu le temps de tourner depuis déjà 2min ?

★ Les supermarchés ouverts 24/24 & 7/7. Je n’ai jamais eu l’occasion d’aller faire mes courses à 3h du matin mais j’avoue que les supermarchés qui sont ouvert tout le temps c’est quand même super pratique. Il est 21h, ton programme TV va commencer mais tu as une soudaine envie d’un pot de glace pas de soucis, tu enfiles ton manteau (bah oui on est en France oubliez pas, il fait froid, cf point 2) et tu vas dans le supermarché le plus proche. On est dimanche, tu bricoles mais il te manque des vis c’est pas grave, tu vas t’en acheter (ceci n’est en aucun cas une description de ce que je fais le dimanche. L’envie de glace à 21h par contre….!). Mais non, en France ça ferme à 20h donc tu as plutôt intérêt à être bien organisé, à ne pas laisser place à l’imprévu et l’oubli, et surtout à ne pas avoir un job où tu termines tard au risque de devoir affronter la pire sentence: aller au supermarché le samedi aprèm.

★ Les quartiers de Los Angeles. Je blabate je blablate, mais je ne vais quand même pas oublier l’essentiel: LA me manque. J’ai passé ma dernière année dans le quartier de Rancho Park et j’avoue que ce petit quartier avec ses maisons toutes plus belles les unes que les autres, avec une pelouse toujours bien taillée, ses résidents (souriants puisqu’ils sont gentils et ouverts, eux!) qui promènent leur chien, ses petits drapeaux américains installés pour le 4th of July… cet esprit si américain me manque beaucoup. Ici quand je croise mes voisins c’est à peine si on se dit bonjour (bon sauf mes voisins de droite, vu que c’est mes parents c’est quand même mieux de dire bonjour!) et ma rue n’est pas ce qu’il y a des plus attrayant. Je le faisais pas souvent mais quand je le faisais c’était toujours très sympa de marcher dans mon quartier. Mais comme toujours, on se rend compte de la chance qu’on a quand on l’a plus … Story of my life !

★ Les fêtes. Noël vient de passer, le nouvel an arrive, on est dans en plein dans le thème ! Quand on y est on rigole, bah oui forcément les décos de Pâques qui sont installées dès le 26 décembre ça fait sourire. De même quand tu commences à trouver des citrouilles en plein mois d’août. Mais ce côté too-much des américains me manque beaucoup, ils font tout à fond et c’est quand même hyper sympa. Parce qu’au final on rigole, mais qui n’a jamais dit « je rêve d’être à New York à Noël et au Nouvel An », « je veux faire Halloween aux USA », « je veux voir un feu d’artifice au 4th of July », « j’adorerai faire Thanksgiving dans une famille américaine ». On se l’est tous dit (ou du moins ceux qui apprécient les Etats-Unis) parce qu’ils ont cette façon de faire les choses à 200% et dès qu’il s’agit de fêtes ils mettent le paquet. Pour tout vous dire je suis la seule dans mon quartier à avoir mis une couronne sur ma porte d’entrée.. voyez donc la tristesse du truc !

★ Les paysages. On critique beaucoup LA mais c’est tout de même une ville où on y trouve l’océan, la ville, des parcs, des collines, des quartiers d’affaire, de grandes autoroutes, des petits quartiers super mignons.. une multitude de facettes en un seul endroit. Sans oublier qu’il y a la montagne à quelques heures ainsi que les parcs nationaux et quelques champs de vigne. La Californie offre une multitude de paysages tous plus wow les uns que les autres. J’adore Bordeaux, c’est une très jolie ville qui a beaucoup de similitudes avec LA (océan, ville, grands espaces, montagne) mais il faut quand même avouer que les paysages de la côte ouest sont au top du top du paysage !

★ Le prix de l’essence. Vous avez déjà réussi à faire le plein pour moins de 30€ ? Voila. No comment !

★ Partir à la découverte de la ville. C’est quelque chose que j’ai pris l’habitude de faire à LA: partir me balader dans la ville dès que j’avais une journée de libre. Je partais découvrir ou redécouvrir un quartier ou un lieu précis. Je brunchais (avec un avocado toast, forcément!), je me baladais, je faisais plein de photos qui finissaient par faire un feed hyper coloré sur mon Instagram. En France c’est bien différent. Il y a ce côté « je suis chez moi » qui fait que j’ai moins l’envie de partir découvrir la ville et pourtant j’ai tord puisque comme je le dis en début d’article Bordeaux a énormément changé. Je me rends compte que je ne connais pas tant la ville que ça, mais quand tu dis à ta pote de venir se balader en ville avec toi elle va te dire « pourquoi? », parce qu’aller en ville dans ta propre ville tu le fais que si tu as un but précis. Ce côté découverte est bien moins présent et j’avoue que ça me manque. Bon en vrai je n’ai pas beaucoup de temps libre et la plupart de mes weekends sont consacrés aux courses (cf point « les supermarchés ouverts 24/24 & 7/7), aux grasses mats et au blog, mais je sais que j’ai ce petit manque, une sorte d’habitude et de soif de découverte que je ne comble plus.

★ Les malls. (Jon si tu me lis je sais que tu ne pourras qu’approuver!) Mériadeck c’est sympa, tu vas à Rives d’Arcins quand tu veux te faire un petit kif, Ste Catherine c’est bien mais seulement quand la météo est clémente, sauf qu’aucun de ces trois endroits ne répond totalement à tes envies alors ils sont où les malls géants où tu as tout au même endroit ?! Faut quand même avouer qu’un bon petit Westfield ne serait pas de refus ! (bougez pas j’ai bossé avec le big boss je lui demande!).

★ Ne pas juger les autres. J’avais eu cette conversation avec une américaine il y a quelques mois de ça et elle était choquée que les français puissent être si critiques, et pourtant c’est bien vrai. Aux Etats-Unis et encore plus à LA les gens font ce qu’ils veulent comme ils veulent et personne ne les jugent. Vous voyez la pub McDo « venez comme vous êtes » ? C’est comme ça la bas. Venez comme vous êtes, soyez qui vous voulez être. On parle beaucoup du culte de l’apparence et c’est vrai, mais ces gens la se jugent à eux et rarement les autres. Forcément il y en a deux-trois qui aiment bitcher mais en général les gens ne jugent pas, il n’y a pas cet espèce de toisement qu’on a en France quand on rentre dans un lieu public et que les regards se portent sur nous. Ca va certainement de pair avec la sympathie made in USA.

★ Pouvoir partir à New York pour le weekend. Je sais de quoi je parle, je l’ai fait (l’article arrive trèèèès bientôt). Vivre aux US c’est avoir plein de grandes villes à proximité et pouvoir s’y rendre rapidement et facilement. Il y a ce côté « si on partait au Texas le mois prochain? » « ok, go » (bon je l’ai jamais fait, enfin disons que j’ai voulu le faire mais qu’au lieu de dire « ok, go », mon compte en banque a dit « lol, non »). Mais il y a vraiment ce côté où on peut partir dans une ville totalement différente voir des paysages géniaux (encore eux!), et se dire que tu peux partir en weekend à New York c’est plus sympa de se dire que tu peux partir en weekend en Picardie (no offense les picards!).

★ Le cashback. Vous savez ce moment où vous voulez payer une babiole à 5€ sauf que vous n’avez pas d’espèces parce que vous n’avez pas eu l’occasion d’aller à la banque retirer votre petit billet de 20€ ? Ca n’existe pas ce genre de situation aux US puisque vous pouvez retirer de l’argent quand vous payez (au supermarché, à la Poste..). J’avais déjà expliqué le concept que je trouve juste génial et il serait temps que les banques françaises s’y mettent. D’ailleurs si elles pouvaient s’y mettre dès la publication de cet article ça serait cool et ça m’éviterait d’aller à la banque juste pour retirer mes 20€.

★ La vie Hollywoodienne. J’entends par la les cérémonies auxquelles j’ai eu la chance d’assister (les streaming foireux à 3h du mat à cause du jetlag c’est pas pour moi, je ferai une exception pour les Grammys mais le reste c’est niet). Les tournages de The Voice où je tentais (en vain) d’avouer mon amour à Adam Levine. Les concerts d’artistes que je ne reverrai pas de si tôt. Tous les différents évènements auxquels j’ai participé (merci 1iota!). Devoir trouver une robe en urgence parce que tu apprends le vendredi à 18h que tu es seatfiller sur un show le dimanche à 13h. Paillettes, glamour et stars, Hollywood quoi !

★ La clim. Non j’rigole.

★ Les gens. Forcément, le meilleur pour la fin. On parle toujours du manque de la famille et des amis de France dans le cadre d’une expatriation, mais l’inverse existe aussi quand on fait une impatriation. Je l’ai dit, 3 ans c’est long. 3 ans c’est beaucoup de chemins croisés. J’ai rencontré des gens géniaux sans qui mon aventure aurait été totalement différente. Des gens qui aujourd’hui me manquent beaucoup car ils sont devenus mes amis, au même titre que mes amis français que j’avais laissé ici. Heureusement certains sont français et rentreront bientôt, je sais qu’on se reverra. Mais pour les américains c’est autre chose, mais heureusement Whatsapp et Facebook existent !

Voila donc pour ce petit bilan à plus de 3 mois de mon retour. La vie américaine et tout ce qu’elle comporte me manque c’est un fait. Mais je sais que j’aurai très vite l’occasion d’y retourner quelques jours et je pourrais pleinement profiter de tous les points cités ci-dessus !

Et vous, c’est quoi qui vous manque le plus à votre retour des Etats-Unis ?

signature logo

23 Commentaires

  • Antonio 06/05/2018 à 7:31

    Coucou Gaëlle, je rentre de 2 semaines aux USA dont 4 jours à LA que j’adore et je me demandais s’il n’existait pas des épiceries vendant des produits français genre des biscuits français, des brioches, pains au lait… car la bouffe c’est un peu une cata là-bas. Je suis tout à fait d’accord avec ce qu’il te manque c’est tellement vrai.

    Répondre
    • Gaelle 10/05/2018 à 5:53

      Ca existe, à LA tu as Monsieur Marcel. Mais c’est rare et surtout hors de prix (au moins 3 à 4 fois le prix).

      Répondre
  • Excursion francophone 05/05/2018 à 6:58

    C’est exactement l’impression que j’ai eu après quelques mois revenu au pays, le Mexique me manque aussi énormément j’ai vraiment adoré mon trip, envie de résider totalement aux USA un de ces jours, peut être dans un an? A bientôt, bises

    Répondre
  • Gaëlle 12/02/2018 à 4:04

    Bonjour Gaëlle. J’ai beaucoup aimé ton blog (et pas seulement parce que tu portes un magnifique prénom :) ). Je l’avais lu en 2014 avant notre premier séjour-vacances à LA et puis…je ne le regardai plus trop parce que ça me faisait trop envie! Notre voyage était un rêve de gamin car nous y sommes allés (avec les mioches de 4 et 8 ans à l’époque sous le bras) pour aller voir un supercross – sport dont nous sommes passionnés ici en France. Nous avons eu un vrai coup de foudre pour LA. Je me retrouve dans beaucoup de choses qui te manquent: la météo, la beauté de cette ville (et pourtant ici on est plutôt campagne que ville vu que la plus grande ville qu’on ait visité c’est Nantes à côté de chez nous) et surtout la gentillesse des californiens (que j’assimilais auparavant plutôt aux texans bornés et rétrogrades- sorry for les texans je sais que vous n’êtes pas tous comme ça). Cette année, nous repartons…pour participer à une course cette fois (toujours avec les enfants qui participent aussi) et prévoyons de rester sur LA. J’ai piqué plein d’idées visite dans ton blog et je t’en remercie. Je te souhaite de réussir dans tes projets pour la suite et merci encore pour cette foule d’infos que tu partages!

    Répondre
    • Gaelle 19/02/2018 à 12:55

      Hello Gaëlle, merci beaucoup pour ton commentaire ! Ravie que le blog te plaise et t’aide à planifier tes prochaines vacances :) Profitez bien de ce séjour sportif en famille !!!

      Répondre
  • Marie 29/01/2018 à 3:12

    Salut!
    J’ai parcouru ton blog avec beaucoup d’intérêts mais ces derniers articles m’ont rendu super triste, t’as pourtant un bon profil pour l’immigration, études dans le pays, amis, job stable et expérience.Tu peux pas postuler directement pour la Green Card après 3 ans?
    Il n’y a pas un moyen pour aider une entreprise qui souhaite te sponsoriser? Du style engager un avocat pour faciliter ses démarches etc. Il doit bien y avoir un autre moyen que la lotterie.
    Contente que le retour en France se passe bien.

    Répondre
    • Gaelle 05/02/2018 à 2:32

      Hello Marie, merci beaucoup pour ton commentaire. Malheureusement on ne peut pas postuler pour la Green Card, c’est le Saint Graal qui seule une entreprise peut demander mais avant que ça arrive il y a de nombreuses années qui se seront écoulées ! Et surtout il faut avoir le visa qui permet de switcher sur une Green Card car tous ne le permettent pas. Donc c’est une sacré galère ! Et malgré ma situation stable il n’y avait pas de solutions pour moi, j’avais demandé conseil à un avocat mais je ne suis qu’une employée de bureau (pas une tête dans l’IT ou une artiste avec un talent particulier) du coup je n’avais que 2 options possibles et aucune entreprise n’a voulu me sponsoriser. :/ C’est la dure loi des visas..!

      Répondre
  • Dariusperini 16/01/2018 à 3:24

    Super sympa l’article et j’y vois beaucoup de choses qui me manquent ! Moi je n’ai pas (encore) eu la chance de m’expatrier la bas, mais c’est un rêve que j’ai. J’y suis allé déjà pas mal de fois et j’ai eu la chance d’y faire un séjour professionnel extraordinaire quand je travaillais dans l’industrie hollywoodienne. Cela a été suffisant pour me rendre compte que ce qui m’attire la bas c’est la météo, les gens, tourner à droite au feu rouge (mais bon sang oui, pourquoi il n’y a pas ça dans le monde entier ???), la vie Hollywoodienne, les paysages, les malls….je me rends compte que je suis en train de redire tous le points de ton article, bref, le american way of life is…greeeeaaaaat !
    Et super blog, by the way…

    Répondre
    • Gaelle 05/02/2018 à 2:25

      Hello, merci beaucoup pour ton commentaire ! :)

      Répondre
  • amandine chaleil 14/01/2018 à 12:53

    Super drôle ton article ! La clim vraiment ça me pompe l’air ici à LA, l’avoir partout c’est bien, l’avoir tout le temps non et surtout à une température polaire !!! Peut-être ton expérience de 3 ans ici t’as donnée la clé du pourquoi du comment les américains résistent si mal au chaud et on tant besoin de la clim toute l’année et en même temps comment ils résistent au froid de la clim (et à la sécheresse faciale occasionnée) ? HAHA

    Répondre
    • Gaelle 14/01/2018 à 6:09

      Malheureusement non je n’ai pas de réponse à cette question haha !!!

      Répondre
  • Gouesnard 04/01/2018 à 8:41

    On s’y croirait ! … merci pour tous ces articles , très fun …

    Répondre
  • maevasmapamundi 03/01/2018 à 6:47

    j’aime beaucoup ton article et ça me donne envie de goûter à tout ça!

    Répondre
  • Raph' Baz 31/12/2017 à 12:40

    Je viens de passer 2 heures à lire ton blog et là… Catastrophe.. Trop triste que tu sois partie, j’y pars l’année prochaine…

    Répondre
    • Gaelle 31/12/2017 à 10:32

      Tous les articles sont toujours d’actualité même si je suis partie ;) Et puis il y en a encore plein qui arrivent ! Et puis j’y retournerai en vacances donc j’aurai encore plein de choses à partager :)

      Répondre
  • Déborah 30/12/2017 à 7:41

    – Pouvoir faire mes courses en peignoir/tongs/chichi sur la tête
    – La démocratisation des différents modes alimentaires (Vegan/Vegetarien…)
    – Les restaurants authentiques où tu ressens la cuisine du Chef originaire de son pays (surtout dans les restaurants Asiatiques, ici va trouver des bons sushis qui ne ressemblent pas à du plastique)
    – Whole Foods !!!!! et ses choix Healthy à l’infini… Mon havre de paix !
    – Les taxis Uber qui sont au nombre de 50 à 3km à la ronde !
    – Leur simplicité vestimentaire
    – Leur ambiance/décoration dans chaque endroit (restaurants/magasins/quartiers…) où l’on pose les pieds
    – Leurs expressions « okay Guys » / « yep » / « what’s up man » / « oh Boy ! »…

    TOUT en fait !

    Répondre
  • Adeline 29/12/2017 à 9:42

    D’accord avec tout!! Du coup je me demande pourquoi je ne retourne pas vivre en californie!! Je pense que ce qui me manque le plus c’est le climat, la bonne humeur des gens et le fait de pouvoir explorer la ville est les alentours. Bon et un peu la vie hollywoodienne aussi (et le tournage des séries!!)
    Let’s go back!!

    Répondre
  • Christel 29/12/2017 à 9:29

    J’aurais dit pareil pour pas mal de choses!!! Les paysages, la bouffe, le too much, la sympathie des gens, puis la bouffe…..les malls… heuuu et la bouffe!!!

    Répondre
    • Gaelle 29/12/2017 à 11:26

      Ah ouais non pour le coup moi la bouffe ne me manque pas ! Quelques petits trucs mais c’est rien comparé au manque que j’avais dans l’autre sens !

      Répondre
  • Stefani 29/12/2017 à 5:56

    La météo.les Happy Hours,les amis,la picine,les grand espace,les villes,mall,outlet,beaucoup de choses je passe beaucoup de temps à Phoenix il y fait beau toute l’année,c’est le paradis,quand je suis de retour en Belgique il y pleut beaucoup trop peu de lumière

    Répondre
  • Fédora 29/12/2017 à 5:32

    Je partage à 100%!!

    Répondre
  • Hanane 28/12/2017 à 3:59

    sympa et original : bel article !!

    Répondre

Laisser un commentaire