Walt Disney World, 10 ans après

Certains d’entre vous le savent d’autres non, mais j’ai fait mes premiers pas sur le sol américain un certain 1er juin 2010 et ce à l’aéroport de Charlotte, après un vol avec US Airways (comment mettre un gros coup de vieux en une seule phrase!). Ce 1er juin 2010 marquait le début d’un été hors du commun: j’allais travailler à Disney World pendant 3 mois. 10 ans plus tard retour sur cet été complètement fou qui a été le début d’une bien belle aventure américaine !

Excusez-moi d’avance pour la qualité des photos mais c’était il y a 10 ans, je n’avais ni iPhone ni reflex. Excusez-moi aussi pour tous les « si mes souvenirs sont bons », « si je me souviens bien », « je crois ». 10 ans c’est rien et c’est beaucoup en même temps quand il s’agit de se souvenir des choses ! Au moins ça me permet de me rendre compte que je me suis vachement amélioré en photographie (est-ce possible de faire pire en même temps?!), et qu’un blog c’est hyper pratique pour garder plein de souvenirs de son expérience à l’étranger !

Comment faire pour travailler à Disney World ?

J’avais commencé à écrire un article à ce sujet il y a quelques années de ça en me disant que certains seraient peut-être intéressés pour faire de même, malheureusement je me suis rendue compte pendant la rédaction que le programme n’existait plus. Cet article est donc un article souvenir et non utile.

Commençons par le commencement: comment j’ai atterri là-bas ?!

Comme beaucoup d’écoles privées, qui plus est écoles privées dans le secteur du tourisme, mon école avait un partenariat avec Disney. On nous donnait la possibilité de partir bosser à Disneyland Paris en saisonnier pour Noël (ce que je faisais déjà depuis 2 ans) mais aussi de partir à Disney World l’été entre notre 1ère et notre 2ème année. J’étais vraiment tentée mais j’avais aussi 0 confiance en moi et surtout en mon anglais. Mais grâce aux encouragements (coucou Scott si tu me lis!) j’ai décidé de franchir le cap et j’ai envoyé ma candidature. Si mes souvenirs sont bons il y avait un entretien Skype dans un premier temps (à l’automne), en français et un peu en anglais pour connaitre notre parcours, ce qu’on aimerait y faire comme métier et pourquoi on veut partir aux Etats-Unis. Un gros gros tri était fait suite à ces entretiens et la prochaine étape était l’entretien à Paris (fin janvier). Je n’ai plus vraiment de souvenirs de ce jour la si ce n’est qu’on faisait nos entretiens par 3 ce qui est hyper stressant car tu dois te montrer meilleur que ton voisin mais sans trop prendre le dessus non plus. La chance que j’avais c’est que je bossais déjà à Disney, j’avais une longueur d’avance car je connaissais aussi bien les mécanismes de l’entreprise que le job (j’étais hôtesse d’accueil à Paris et je demandais le même poste à Disney World).

Je ne sais plus combien de temps après on nous envoyait un mail de réponse pour nous dire si on était accepté ou non. Et dans mon cas c’était oui ! J’étais super contente je réalisais pas, je me rendais pas vraiment compte que oui, j’allais passer l’été en Floride !

C’est donc la que les choses sérieuses ont commencé ! Enfin sérieuses…… A l’époque je ne connaissais absolument rien aux visas (ni aux Etats-Unis d’ailleurs) et je m’étais totalement laissée porter. J’avais fait mon passeport et tout le reste était géré directement par l’agence. Au final j’ai absolument rien fait. Pour être honnête je ne me souviens même plus d’être allée à l’ambassade !

Pour la partie technique, j’étais partie sous visa J1 Work & Travel via International Services qui était l’agence française pour partir à Disney World, que ce soit en International College Program (les 3 mois d’été) ou à Chef de France. Malheureusement ils ne font plus que Chef de France, le programme ICP n’existant plus.

Les premiers jours

1er juin 2010. Après un vol Bordeaux-Paris la veille (partagé avec Alexandra qui vivait à quelques rues de chez moi et qui partait aussi, le hasard fait bien les choses!) c’était le grand jour. C’était assez drôle de reconnaitre nos futurs compères d’aventure dans la file de l’enregistrement puisqu’on avait tous nos petits dossiers avec la tête de Mickey dessus dans nos mains.

Je n’ai plus aucun souvenir du vol si ce n’est qu’on avait fait escale à Charlotte. Par contre ce dont je me souviens c’est la chaleur qu’on s’était pris de plein fouet à l’aéroport d’Orlando. On était arrivé en toute fin d’après-midi et pourtant il faisait lourd (et y’avait des palmiers partout, le début d’une passion!)

On avait fait des petits groupes pour prendre des shuttle en direction de la résidence où se trouvait le Welcome Center. Tout comme à Paris, Disney World a des résidences pour les Cast Member (4 en tout). Le check in s’est fait à Vista Way et c’est aussi ici que j’ai habité.

Les jours qui ont suivi étaient des journées « formation ». D’abord une matinée de bienvenue pour qu’on nous explique la vie en résidence et tout ce qui en découle: comment se déplacer sur le resort, les règles, pourquoi on peut se faire virer (aka terminated, le mot qui fait peur à tout le monde!). Il me semble que c’est également ce jour-là qu’on a appris où on travaillerait. On savait quel poste on avait mais pas la location de ce dernier. Pour moi c’était le Yacht & Beach Club Resort, un hôtel appartenant à Epcot, et plus précisément le restaurant Cape May Cafe, un buffet à volonté qui faisait des petits-déjeuners en présence des personnages.

Puis l’étape incontournable à tout contrat chez Mickey: la journée à la Disney University aka une journée de formation made in Disney où on t’explique tout le fonctionnement et où Mickey vient de donner ton name-tag.

A la découverte des parcs

Quand tu bosses à Disney World il y a deux choses que tu veux absolument faire: passer des journées à bronzer au bord de la piscine et faire tous les parcs. Et parce qu’on est aux Etats-Unis on voit les choses en grand, il n’y a donc pas moins de 6 parcs ! 4 parcs à thème et 2 parcs aquatiques:

★ Magic Kindgom

★ Hollywood Studios

★ Animal Kingdom

★ Epcot

★ Typhoon Lagoon

★ Blizzard Beach

Je ne vais pas faire un article sur les parcs parce que je vous parle de quelque chose qui date d’il y a 10 ans, les attractions ont changé depuis, les décors aussi et puis je n’ai pas assez de contenu. Par contre si je peux vous donner quelques conseils c’est de ne surtout pas rater Animal Kingdom qui est vraiment très sympa (à mi-chemin entre zoo et parc d’attraction), et de ne pas oublier les parcs aquatiques. Préférence pour Blizzard Beach et son ambiance séjour au ski (d’autant plus depuis qu’il n’est plus possible de se baigner avec les requins à Typhoon Lagoon).

Epcot

Je fais un petit paragraphe séparé tout simplement car c’est dans ce parc que se trouve le « World Showcase » qui n’est autre qu’un mini tour du monde. Il y a 9 pavillons représentants 9 pays différents dont la France. C’est ici que se trouve Chef de France. C’est désormais le seul endroit où il est possible de travailler au sein de Disney World en tant que français.

Le programme dure 1 an et il possible de prolonger 6 mois de plus, le tout sous visa Q, le visa de représentant culturel. Tout passe par le site d’International Services dont je vous parlais au début de l’article. Pour pouvoir travailler en tant que chef de rang au restaurant de Paul Bocuse il est demandé d’avoir déjà de l’expérience dans le métier, pour les autres ce sera direction la Bakery avant de passer serveur au restaurant. Il y a(vait) 2 sessions de recrutement par an pour des départs tout au long de l’année. Pour ceux qui veulent une expérience aux USA ça reste une alternative assez sympa.

Mon travail

Le but premier de mon été à Disney était avant tout le travail. Comme je le disais au début j’ai été placée au restaurant Cape May Cafe de l’hôtel Beach Club. J’étais hôtesse d’accueil, je prenais les réservations, je m’occupais de faire le check in, je gérais le plan de salle et j’installais les clients avant que les serveurs ne prennent la suite. A mon plus grand regret j’étais dans l’équipe des petits-déjeuners, c’était super sympa parce qu’on bossait avec les personnages mais c’était aussi beaucoup moins sympa parce que je devais prendre le bus à 6h30 du matin pour faire mon clock-in à 7h10 et les gens qui me connaissent savent à quel point je ne suis pas une lève-tôt.

J’avais une super équipe, on était pas mal de jeunes, tous d’horizons différents mais on rigolait bien ensemble. La #podiumteam était vraiment au top (contrairement à la tenue ahah!)

La vie en résidence Disney

S’il y a bien quelque chose d’on ne peut plus américain c’est la vie en résidence Disney. Les choses ont changé depuis (et sont devenues bien plus carrées et strictes) mais à l’époque c’était une sacré colonie de vacances. Les semaines étaient rythmées par des pool party, les jeudis soirs (si je me trompe pas) où on partait en boite de nuit dans Downtown Orlando en party bus, et autres évènements où Mickey et ses amis nous rendaient visite.

La découverte de la culture américaine

Qui dit première fois aux Etats-Unis dit découverte de la culture américaine. Et par la je pense notamment à la découverte de Walmart et de Publix ! Quel choc la première fois que j’ai débarqué à Walmart et que j’ai vu toute cette nourriture chimique et dans des portions complètement surréalistes. Du coup j’allais très peu là-bas et je préférais prendre le bus pour Publix (bus H si je ne me trompe pas, les vrais savent!). Là-bas on pouvait y trouver des produits un peu plus français et notamment un grand rayon fromage (mais on en prenait pas trop parce qu’on était pauvre, à l’époque le salaire était de $7,25/h. No comment).

A la découverte de la culture américaine je rajoute le fait qu’en Floride il pleut pendant 15min tous les jours à 16h15. Pile l’heure à laquelle Alexandra décidait de sortir bronzer. Je vous rassure, au bout d’un moment elle a compris. Mais 16h15, chaque jour, pendant 15 minutes. Véridique. Des trombes d’eau comme on a jamais vu. Et à 16h35 tu retournais sur ton transat comme s’il ne s’était rien passé tellement tout séchait en 3 secondes. Welcome to Florida, the sunshine state !

Les voyages

Encore une fois j’ai très peu de souvenirs et c’est bien dommage car j’ai fait des choses vraiment sympa pendant ces 3 mois, et notamment des petits voyages aux 4 coins de la Floride. Je pense qu’à l’époque je ne réalisais pas la chance que j’avais, je réalisais pas tout ce que je faisais. On me renverrais là-bas je ferais 500 photos chaque jour et je viendrais tout poster sur le blog ensuite, of course ! Anyway.

Etre en Floride et ne rester que dans l’enceinte de Disney World ça serait quand même bien dommage (même si la superficie de Disney est équivalente à la superficie de la ville de Paris, rien que ça!). Du coup dès qu’un jour/weekend off pointait le bout on essayait de partir en balade. On était (presque) tous underage (moins de 21 ans) mais par chance les loueurs de voiture du coin autorisaient la location dès 19 ans sans trop de frais. Ca me rappelle d’ailleurs qu’un jour j’avais eu une sorte de Fiat Multipla, c’était vraiment hideux. Et non, aux US il n’y a pas que des Mustang !

Orlando était en plein milieu de la Floride on a pu aller un peu de chaque côté: côté Golfe du Mexique à Sarasota, côté est à Daytona, Cap Canaveral, Cocoa Beach, Saint Augustine, dans les terres à Blue Springs, et bien entendu plus au sud à Miami et dans les Keys (seul endroit où je suis retournée depuis).

Blue Springs

Cocoa Beach

Cap Canaveral

Sarasota

Universal Orlando Resort

Saint Augustine

Daytona

Miami

Key West

La fin d’une belle aventure

Parce que malheureusement toutes les bonnes choses ont une fin il a fallu dire au revoir à tout ça: notre résidence, notre chère et tendre piscine « des bus » (aka la piscine à côté des bus, c’est ça d’avoir trop de piscines dans sa résidence!), Mickey, les parcs, nos courses à Publix, nos soirées « je n’ai jamais » cachés dans le placard, les promenades nocturnes dans Downtown Disney (désormais Disney Springs), les weekends improvisés, mais surtout les gens ! Parce qu’en 3 mois on se fait des copains (des ennemis aussi!). Mais ce qui fait chaud au coeur c’est de se dire que 10 ans après certains sont toujours des copains ! ♡

Rendez-vous dans 10 ans.. à Disney World ?!

signature logo
Suivre:
Gaelle
Gaelle

Gaëlle, blogueuse de presque 30 ans. Diplômée en Music Business à UCLA Extension, class of 2015. Ex-expatriée à Los Angeles, j’y ai passé 3 belles années. Ici je vous fait découvrir Los Angeles pour vous montrer que oui, il y a plein de choses à y faire ! Et puis je parle de sujets un peu plus sérieux comme les visas pour étudier, faire un stage, et toutes les bonnes infos pratiques pour débarquer dans la City of Angels ♡

Find me on: Web | Twitter | Instagram | Facebook

3 Commentaires

  1. Philippe
    01/06/2020 / 6:59

    J’adore !! Les soirées « je n’ai jamais » cachés dans le placard haha

    • Gaelle
      Auteur
      01/06/2020 / 7:02

      Mythique ! The place to be ce cagibis.

      • Philippe
        02/06/2020 / 7:50

        On n’aurait plus ce problème maintenant ! #Trentenaires (ou presque pour toi !)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.