Une semaine à Charleston, SC

Souvenez-vous, il y a tout pile 2 ans de ça (mi-avril 2019) je partais passer une semaine chez ma copine Nina à Charleston. Nina c’était ma coloc lors de mon stage à Los Angeles en 2012, on ne s’était pas revues depuis des années et Charleston c’était une ville que j’avais toujours voulu découvrir. En plus de ça j’avais assez de miles American Airlines pour avoir un vol gratuit et des jours de congés à poser. Additionnez tout ça et me voila partie à la découverte de la Caroline du Sud, état que je ne connaissais pas du tout. On m’avait parlé de Charleston comme étant une ville colorée, une sorte de mini Nouvelle-Orléans mixée à Key West, une ville à l’esprit romantique et chargée d’histoire, des plantations dans les alentours, le tout avec la Southern Hospitality et vous savez quoi ? C’était tout à fait ça !

(article assez long et bourré de photos, tout simplement car je n’ai pas su choisir lesquelles poster tellement tout était magnifique!)

Charleston pratique

Commençons par comment se rendre à Charleston: sachez que les vols Paris-Charleston en direct n’existent pas, il y aura donc forcément une escale. Pour ma part j’ai fait mon escale à l’aller à New York (où je suis restée un peu plus de 24h histoire de découvrir la ville au printemps), et à Charlotte au retour, qui n’est qu’à une petite heure de vol. Pour ceux qui sont aux US c’est beaucoup plus simple vu qu’il y a des vols directs depuis plus ou moins toutes les grandes villes. Comme toujours je vous conseille de comparer via Skyscanner pour voir les options disponibles et les tarifs pratiqués mais de booker via la compagnie directement.

Pour ce qui est du logement je ne pourrais pas vraiment vous en parler puisque j’ai dormi chez mon amie (dans son quartier à la Wisteria Lane, je vous en parle un peu après) mais Charleston a tout de même une offre hôtelière assez importante bien que pas donnée. LA-Charleston même combat ! Ceci étant dit les hôtels du centre sont dans de très beaux bâtiments et la grande majorité est noté entre 8 et 10 sur Booking, ce qui atteste d’une certaine qualité.

Que voir à Charleston ?

Charleston est une petite ville à taille humaine, le centre est assez petit mais vraiment typique de par son architecture. Pour découvrir la ville j’ai fait ma grande spécialité: je me suis baladée sans but et je vous conseille grandement de faire de même, les petites merveilles se trouvent souvent au détour d’une rue ! Cependant ne délaissez-pas les alentours de la ville qui cachent aussi des petites pépites !

★ The Battery

The Battery a été mon tout premier aperçu de Charleston et c’est l’exemple parfait de ce qu’est la ville: calme, très vert, de belles bâtisses victoriennes et/ou coloniales, des calèches qui croisent notre route, des monuments rappelant l’histoire du pays. Une promenade très agréable à l’extrémité sud de la ville !

★ Rainbow Row

En remontant East Battery (qui devient East Bay) vous arriverez sur Rainbow Row, cette fameuse lignée de maisons colorées. Je ne connaissais pas grand chose de Charleston mais j’avais déjà entendu parler de cet endroit, il faut dire que c’est l’un des lieux les plus connu de la ville. Ce ne sont pas moins de 13 maisons toutes peintes dans des tons pastels qui font comme un arc en ciel, d’où son nom !

★ Ravenel Waterfront Park (et la fameuse Pineapple Fountain)

A quelques pas du French Quarter se trouve le Ravenel Waterfront Park, qui comme son nom l’indique est en front de mer. On peut d’ailleurs s’avancer sur le Waterfront Park Pier pour avoir vue sur le Arthur Ravenel Jr. Bridge, ce célèbre pont qui relie Charleston et Mount Pleasant.

C’est grand, c’est vert, c’est calme, il y a des palmiers qui longent la promenade, encore une fois bordé par de belles maisons, à nouveau une promenade très agréable !

Mais ce qui rend ce parc si célèbre c’est sa Pineapple Fountain. Et s’il y a bien une chose que j’adore en dehors des palmiers, ce sont les ananas ! Je collectionne les décorations ananas blanches et dorées (idée cadeau, je dis ça je dis rien!), alors autant vous dire que quand j’ai su qu’une fontaine en bronze en forme d’ananas se trouvait dans ce parc j’avais plus que hâte de la voir ! Bon par contre pour la photo sans personne autour c’est raté, les aléas de visiter Charleston quand les beaux jours sont la !

Pour la petite histoire, Charleston étant un port, les navigateurs qui revenaient de voyage rapportaient un ananas et le plaçaient devant leur entrée pour symboliser qu’ils étaient de retour à la maison. Ca c’était à l’époque bien sur, aujourd’hui l’ananas est un symbole d’hospitalité dans le sud des Etats-Unis, cette fameuse Southern Hospitality, et est en quelques sortes devenu l’emblème de la ville.

★ French Quarter – Old Town Charleston

Comme à la Nouvelle-Orléans (et certainement d’autres villes américaines) Charleston possède son “quartier français”. C’est ici qu’il faut se perdre dans les nombreuses rues pavées et petites allées.

Vous pourrez d’ailleurs voir un deuxième Rainbow Row (non officiel!) sur Vendue Range, où se trouve notamment l’hôtel Vendue (bâtiment jaune), un des hôtels très connus de la ville.

Pour visiter Old Town Charleston et son French Quarter, perdez-vous. Vraiment ! C’est le meilleur conseil que je puisse vous donner pour découvrir la ville. Arpentez toutes les rues et les ruelles et surtout mesdames, évitez les talons ! De nombreuses ruelles sont pavés, ça serait bête de se casser la cheville !

Bien évidemment il y a quelques adresses connues:

  • Meeting Street, la rue principale et commerçante
  • Philadelphia Alley, ruelle bien cachée mais très mignonne
  • The Pink House, au 17 Chalmers Street, une rue entièrement pavée

mais le quartier entier vaut le détour alors parcourez-le de fond en comble !

Encore une fois on y retrouve tout ce dont je parle depuis le début de l’article: de la verdure, du calme, des palmiers, de beaux bâtiments mêlant plusieurs styles et époques. Le French Quarter se veut être le quartier romantique de la ville et c’est plutôt réussi !

Et surtout n’oubliez pas d’aller faire un tour au Charleston City Market (188 Meeting Street) où vous pourrez trouver tout un tas de souvenirs locaux, dont les fameuses palmetto roses.

★ Mount Pleasant

Bien qu’un peu en retrait et bordé par des rivières, Charleston est tout proche de l’Atlantique où l’on peut se baigner. Pour ça il faut rejoindre la ville de Mount Pleasant (en prenant le fameux Ravenel Bridge par exemple!) où se trouvent plusieurs plages. C’est à Sullivan’s Island que Nina m’a emmené, petite plage au sud de la ville. Forcément en avril c’était paisible et très différent des plages de l’Atlantique de chez nous !

★ Middleton Place

Plusieurs plantations se trouvent à Charleston et Middleton Place est l’une des plus connues. Et si Nina m’a amené visiter celle-ci ce n’est pas pour rien: c’est ici qu’elle s’était mariée quelques mois auparavant. A défaut d’avoir pu être la le jour J elle a tenu à me montrer cet endroit cher à son coeur et je la comprends: c’est magnifique.

L’entrée n’est pas donnée, comptez $29 par adulte. Entretenir 45 hectares ça a un coût, mais la visite vaut vraiment le détour. La plantation n’a pas vraiment été épargnée puisqu’après avoir grandement brulée pendant la guerre de Sécession elle a été victime d’un tremblement de terre. Mais les grands jardins à la françaises, eux, sont toujours la, tout comme certains bâtiments. Il est d’ailleurs possible de dormir sur place, à The Inn at Middleton Place, ou d’y manger, au Middleton Place Restaurant.

Au delà des grands et beaux jardins, Middleton Place ce sont aussi des animaux. Certains en liberté comme les moutons à l’entrée de la plantation, d’autres dans les fermes comme les chèvres, ou bien encore aux plans d’eau vivant leur meilleure vie comme les alligators (encore eux, sauf que cette fois-ci pas de panneau pour prévenir et on peut se retrouver littéralement nez à nez avec l’un d’entre eux, true story!). Et bien évidemment, puisqu’on est à Charleston, vous croiserez quelques chevaux pour des tours en calèche.

Un plan du domaine est disponible pour repérer les différents points d’intérêts mais je me demande s’il n’est pas payant. Encore une fois perdez-vous dans les allées et surtout: prenez le temps d’admirer ce qui vous entoure.

A la découverte des quartiers résidentiels de Charleston

Coup de coeur pour Daniel Island

Daniel Island est une île à l’est de Charleston, on y passe pour rejoindre Charleston et Mount Pleasant via le nord de la ville. Il n’y a pas grand chose à y faire, c’est majoritairement une île résidentielle mais si me suivez depuis un moment vous avez compris ma passion pour les quartiers résidentiels et les belles maisons. Et si vous êtes comme moi vous allez adorer ce qui va suivre ! Mais si ce n’est pas le cas ne partez pas si vite car Daniel Island réserve une belle surprise: celle d’une jolie balade qui nous ferait croire qu’on est en plein coeur des Everglades !

Ma balade a débutée au bout de River Landing Drive. Le lieu était tout ce qu’il y a de plus reposant, on y croise que des locaux à 100 000 lieux d’un endroit touristique. Quelques balancelles y sont installées, installez-vous ici, admirez le paysage, imaginez-vous le grincement de la balançoire à chaque bascule et vous être dans la zénitude la plus totale ! Je pense que j’aurais pu rester posée à cet endroit toute la journée mais j’avais tout de même envie de découvrir le reste de l’île ! Un petit pier se trouve d’ailleurs juste ici, avec vue dégagée sur le Wando River Bridge qui est juste à côté.

C’est armée de Google Maps et de mon instinct féminin que j’ai décidé de prendre le Daniel Island Trail en direction du pont. Plutôt un bon choix puisque j’ai découvert une sorte de lotissement autour d’un joli lac, lac dans lequel vivent…. des alligators comme le précisait le panneau. Et oui, à Charleston aussi on peut croiser des alligators !

Je m’attendais à continuer la balade dans le même genre de décor et pourtant, gros dépaysement au bout de quelques mètres. Je me suis retrouvée dans une sorte de mini Everglades, à traverser des pontons de bois au milieu des roseaux et des marécages, entourée de hérons et autres espèces du genre. Une très bonne surprise, le genre de découverte imprévue qui rend la découverte du lieu encore plus incroyable !

Juste avant d’arriver au pont se trouve le Volvo Car Stadium, une salle de concert extérieure de 10000 places, rien que ça, où des artistes se produisent tous les étés. Actuellement en rénovations le stade devrait rouvrir la saison prochaine. (c’est fou, je parle presque comme une nana qui bosse dans le milieu. Oh wait!)

Une fois arrivée au pont j’ai décidé de retourner à mon point de départ et partir dans l’autre sens, au sud de l’île, vers ce qui semblait être des habitations. Après un petit passage dans la forêt, bingo ! Je suis arrivée dans le quartier résidentiel via Barfield Park.

Je ne vais pas vous détailler tout mon parcours pour la simple et bonne raison que j’ai encore fait une visite à ma façon: je me suis perdue. Je tourne à gauche puis à droite puis re à droite, je repasse 3 fois devant la même maison, je reviens sur mes pas, bref j’improvise ! Comme toujours c’est comme ça qu’on tombe sur des endroits super sympa comme une cabane dans les arbres au bout de Smythe Street, un farmer’s market ambulant ou encore un camion USPS qui nous fait sentir aux USA plus que jamais.

Comme je l’avais dit le jour-même en story sur Instagram, je m’attendais à voir Bree Van de Kamp sortir de son porche et me proposer des muffins à tout moment. Comme une impression d’être dans un Wisteria Lane géant ! Maisons avec bardage coloré, les marches pour accéder au porche sous lequel se trouve un fauteuil (à bascule), drapeau fièrement dressé, journal jeté dans l’allée et panneau de basket dans cette dernière, on est sur du cliché on ne peut plus américain et ce cliché c’est tout simplement mon lifegoal. Et si jamais vous aussi c’est votre lifegoal je vous laisse jeter un coup d’oeil aux maisons sur Zillow, c’est cadeau !

Et parce que si le quartier n’était pas déjà assez magnifique comme ça, un lac s’y trouve en plein coeur. Et qui dit lac dit à nouveau alligators !

Je n’ai vu qu’une partie de Daniel Island mais ça a vraiment été un coup de coeur. J’adore ce genre d’endroits, on est très loin des lieux touristiques, on ne croise que des locaux, c’est safe, c’est propre, c’est vert, c’est agréable de s’y promener. Alors bien sur on ne va pas traverser l’Atlantique pour visiter un quartier résidentiel mais je trouve toujours ça hyper sympa comme visite quand on découvre une ville ou une région, ça montre la vraie vie. Et surtout ça fait rêver, et parfois rêver ne fait pas de mal ! Alors si vous allez à Charleston et que vous aimez aussi ce genre d’endroit, faites un détour par Daniel Island vous ne serez pas déçus ! Un vrai dépaysement !

Oak Terrace Preserve

Situé à North Charleston, Oak Terrace Preserve est le lotissement dans lequel vivait Nina quand je suis allée la voir. C’est donc là-bas que j’ai vécu pendant une semaine, et si je voulais me sentir américaine ça a été totalement réussi ! Encore une fois je vais vous parler d’un quartier résidentiel et non d’une activité à faire, mais pour ceux qui aiment bien voir ce genre d’endroits (rassurez-moi je ne suis pas la seule?!) ce qui va suivre devrait vous plaire, et je vous conseille d’y faire un petit détour si vous êtes véhiculés.

Le quartier ressemble à nouveau en tous points à Wisteria Lane. Comme quoi les séries reflètent bien la vraie vie ! On retrouve à nouveau des maisons au bardage coloré avec des porches, un parc se trouve au milieu du lotissement, les parents ont accroché des balançoires aux arbres, on croise plein de riverains en train de promener leur chien. Bienvenue dans The Real Housewives of North Charleston !

D’ailleurs pour la petite anecdote sachez que les portes d’entrée que vous voyez en façade des photos ne servent que très rarement. Pour beaucoup de rues du lotissement les places de parking se trouvent dans une allée derrière la rue principale, les habitants rentrent donc par la porte arrière !

N’hésitez pas à me dire en commentaire la maison que vous préférez ! De mon côté le choix est difficile car j’aime la forme de certaines avec la couleur d’une autre, mais j’avoue que la rouge de la deuxième photo me plait pas mal bien qu’un peu trop grande !

Et si vous me suiviez sur Facebook à l’époque la photo qui va suivre vous rappellera peut-être quelque chose. Sachez que 2 ans après je n’ai toujours pas trouvé la réponse alors je redemande ici: que veut dire ce panneau à points blanc sur fond rouge ?!

Mon avis sur Charleston

Charleston fait partie de ces destinations que je ne connaissais pas du tout et pour lesquelles je ne m’étais pas plus renseignée que ça. Je me suis plus ou moins laissée porter par mon amie qui est de la-bas, et il faut dire que je n’ai pas été déçue du voyage.

Je ne suis jamais allée (pour le moment!) à la Nouvelle-Orléans mais de ce que j’en ai vu j’ai trouvé que Charleston y ressemblait beaucoup sur certains points: les plantations, l’architecture des maisons, la Southern Hospitality. J’ai aussi trouvé quelques ressemblances avec la Floride notamment Key West pour le côté coloré et les Everglades pour certains endroits marécageux. Bien évidemment Charleston reste Charleston mais pour moi qui aime beaucoup les Keys et qui rêve d’aller visiter NOLA, découvrir Charleston a été une très belle surprise. J’ai beaucoup marché et je n’ai pas fait tant de visites que ça (je pense notamment aux maisons historiques de Old Town ou encore à un tour en calèche) mais ce que j’ai fait m’a beaucoup plu.

La Caroline du Sud est rarement une destination à part entière, on s’arrête souvent à Charleston ou bien Savannah (en Géorgie à 2 heures plus au sud) lors d’un road trip, pourtant la ville vaut vraiment le détour. J’ai beau aimer LA de tout mon coeur, des petites villes comme Charleston sont toujours de très belles surprises et de très belles destinations pour des vacances reposantes et dépaysantes ! Un must-see pour tous les amoureux des Etats-Unis !

Suivre: