Travailler aux Etats-Unis: le CV.

Une des premières choses les plus importantes lorsqu’on veut trouver du travail (ou un stage) aux Etats Unis, c’est de faire un CV. Appelé « resume », il n’est pas si différent que ça du CV français, à quelques détails près.

J’avais travaillé sur le mien avec mon coach il y a quelques années de ça, mais depuis que je suis ici j’ai eu le temps de le modifier un tas de fois (que ce soit le design, le détail des expériences, l’ajout ou le retrait de certaines choses…). Du coup j’ai aussi eu droit à quelques conseils et jugements, et même si je pense qu’il n’existe pas un CV type parfait, je pense que je peux vous donner quelques conseils pour mettre toutes les chances de votre côté !

IMG_0179

Quelques différences à noter :

★ On ne met pas de photo ! Les américains ne veulent pas savoir à quoi vous ressemblez, aucune discrimination possible, pour eux c’est votre expérience qui compte. Mettre une photo est directement éliminatoire.

★ Dans la continuité de « pas de photo », on ne met pas d’informations personnelles. Pas besoin de dire votre date de naissance, si vous êtes célibataire, marié, avec ou sans enfants. Les informations de contact suffisent (adresse, mail et téléphone, that’s all!). Si jamais vous êtes amené à faire des déplacements, précisez si vous avez le permis.

★ La présentation reste très simpliste. A part si vous postulez pour un poste de designer graphique, restez sobres ! Le trop plein de couleurs, les polices farfelues .. ce n’est pas forcément recommandé. Encore une fois, ce qui compte pour le recruteur c’est ce qu’il y a d’écrit. Je ne dis pas de faire quelque chose de trop carré non plus, mettez y votre touche perso, mais restez quand même assez sobre.
Lorsque j’étais à Live Nation j’avais montré mon CV à ma RH qui m’avait dit qu’il était trop « trop ». Trop de couleur, des logos, c’était trop pour elle. A contrario ma boss m’avait dit qu’elle aimait beaucoup mon CV car il y avait de la couleur et des logos, ça sortait du lot et quand tu lis plusieurs CV ça fait du bien de voir quelque chose de différent. Donc je vous dirai d’adapter le style suivant votre interlocuteur. Les RH sont très old-school tandis que les non RH aiment voir un CV avec une touche personnelle.

Conseils :

★ Votre adresse. Je vais vous dire ce que m’avait dit la RH d’Universal à l’époque où j’y faisais mon stage : « Quand vous postulez à un job à LA, donnez toujours une adresse à LA. Celle d’un ami, d’une connaissance, peu importe, mais ayez une adresse à LA. Quand je regarde des CV, si la personne n’est pas à LA, je passe au suivant. Si vous dites que vous habitez ailleurs, on peut penser que vous allez avoir des soucis à trouver un logement, qu’il va falloir un temps d’adaptation. Alors même si c’est pas vrai on ne veut pas le savoir, on veut penser que vous pouvez être dispo dès le premier jour ». Bien sûr pour nous les français (ou étrangers en général) c’est plus compliqué car ce n’est pas une question de ville mais de pays. C’est aussi une question de visa. Je ne vais pas vous dire de mentir et dire que vous habitez à LA si vous n’y avez jamais mis les pieds, mais sachez que d’entrée de jeu votre adresse peut vous faire passer à la trappe.

★ L’objectif. La encore, ça dépend de votre interlocuteur. Les RH toujours très old-school aiment que vous mettiez un objectif au début de votre CV. En gros qu’est ce que vous attendez de ce stage/job. Ca se fait quand même de moins en moins mais certains apprécient. C’est un peu comme le titre en France, c’est quelque chose qu’on ne fait plus mais il y aura toujours quelqu’un pour vous dire qu’ils veulent un titre (oui on a tous eu ces cours de CV en licence où on vous dit que votre CV est nul et qu’il faut tout reprendre de A à Z avec des phrases bateaux et au final toute la classe a le même CV). Donc pour l’objectif, à vous de voir. Si c’est pour mettre « I want to learn more about this job, I want to gain more knowledge about this industry » laissez tomber, c’est l’objectif de tout le monde.

★ L’ordre de présentation. J’ai eu deux sons de cloche à ce propos. La plupart des gens m’ont dit que la partie formation (education) vient en premier : Infos – Education – Experiences – Skills – Hobbies. Mais récemment on m’a dit que l’expérience devait être en premier. Je pense que c’est un peu comme en France, quand tu as assez d’expériences qui parlent tu peux les mettre en avant, mais si vous êtes toujours étudiant et sans grande expérience, laissez la formation en premier.

★ Les formations. Précisez (si c’est le cas) votre major et vos minors, c’est toujours un plus. Si vous avez eu des distinctions dites le. De même si vous avez fait partie d’associations ou autre. Ce genre de choses les américains adorent.

★ Les expériences. Rien de vraiment différent de la version française à ce sujet. Attention à bien préciser le pays, si vous avez travaillé dans une ville autre que Paris pour vous ça a beau être logique que c’est en France, ça ne le sera pas forcément pour le recruteur. N’hésitez pas à quantifier vos expériences, en valorisant le détail des missions (chiffrez les évolutions que vous avez engendrées, dites des pourcentages, faites rêver le recruteur, il veut voir que vous êtes le meilleur ! Et ce n’est pas mal vu de se vanter, au contraire, alors allez y, c’est le moment d’oser dire qu’on est fier de soi et que oui, on est indispensable!). Attention à bien utiliser le passé pour vos expériences passées ! Si vous postulez via les sites internet où vous devez retaper votre CV je vous conseille vivement d’adapter le détail de votre expérience à l’annonce. Reprenez des phrases qui sont dans l’annonce (si vous pouvez les associer à votre expérience bien entendu, je vous dit pas de créer un faux CV). Ce genre de site marche par mots-clés, donc si votre CV reprend les termes de l’annonce bingo, si ça ne match pas vous passez à la trappe.

★ Les skills. Vous êtes français, il y a donc quelque chose qui va directement vous différencier des autres : vous parlez français. Avec un peu de chance vous avez fait espagnol ou allemand LV2 donc vous êtes trilingues. Avec encore plus de chance vous avez fait italien ou chinois LV3, alors précisez ! Les américains et les langues ça fait 50 donc valorisez le fait que vous parlez plusieurs langues.
Ajoutez aussi vos compétences en informatique. Je ne parle pas de dire que vous savez utiliser Word, tout le monde sait utiliser Word. Arrêtez de mettre Microsoft Office en tête, ce n’est pas ça qu’attendent les recruteurs. Mais si vous maitrisez d’autres logiciels dites le. Suivant votre branche il y a des logiciels spécifiques. Et puis vous maitrisez peut-être les réseaux sociaux (non, live tweeter L’Amour est dans le pré ne compte pas. Mais si vous utilisez TweetDeck, les différentes appli Facebook, vous avez un Instagram qui génère des partenariats..). Si vous êtes bloggeur vous utilisez certainement WordPress, Google Analytics, AdSense, vous avez un hébergeur… Dites le, ce n’est que du plus !

Vous pouvez aussi ajouter quelques phrases dites « bateau » du genre « Ability to adapt and work well in any work environment » – « Energetic and vibrant personality with an enthusiasm for leading and motivating others » (si vous l’êtes bien sûr!), c’est toujours du plus.

★ Les hobbies. Perso je n’ai pas de partie hobbies sur mon CV par manque de place. Mais par exemple moi qui suis dans la musique, c’est bien de dire quel type de musique j’écoute, je peux préciser que je vais voir beaucoup de concerts et que je me tiens informée de l’actualité musicale. Si vous faites du sport et que vous êtes classé vous pouvez le dire, c’est toujours bien de se la péter un peu (oubliez pas, c’est les US ils aiment dire qu’ils sont les meilleurs). Et une chose vraiment importante pour les américains : le bénévolat. C’est leur dada, alors si vous êtes bénévole pour n’importe quelle association dites le. Ca va directement vous faire monter très haut dans leur estime.

Voila donc pour ces quelques conseils basés sur mon propre CV et sur ce qu’on avait pu me dire auparavant. Ce n’est pas à prendre au pied de la lettre, je le redis il n’y a pas de CV type parfait et dans tous les cas deux personnes ne seront jamais d’accord. Mais ça reste tout de même des basiques.

Pour compléter sa candidature :

★ Je ne peux pas parler du CV sans parler de Linkedin. C’est la base. Si vous n’êtes pas sur Linkedin, inscrivez-vous de suite. Tous les recruteurs sont sur Linkedin. Ca vous fait une vitrine sur le net, et vous pouvez ajouter plus de choses que sur votre CV papier d’une page. Je vous conseille également de faire un CV sur DoYouBuzz. Vous pouvez choisir votre design, choisir ce que vous mettez en avant, et avoir votre url en prénom-nom.com. C’est ce qui apparaitra dans les premiers résultats de recherche Google donc c’est une bonne chose. J’ajoute le lien sur mon CV, et je précise toujours de cliquer pour avoir plus d’informations sur mon expériences et mes compétences.

★ La lettre de motivation reste monnaie courante aux Etats-Unis. Joignez-la à toutes vos candidatures mails, et si vous postulez via les sites on vous demandera d’en mettre une. Je ne suis pas une pro des lettres de motivations, je reste assez classique avec le format « je-vous-nous ». Tout ce que je peux vous dire c’est de la personnaliser pour chaque poste auquel vous postulez.

★ Les lettres de recommandation. Pour le coup c’est vraiment très américain, mais la lettre de recommandation c’est super important. Ils veulent voir que des gens vous recommandent et que vous faites un bon travail, que vous êtes une personne fiable. Si vous n’avez pas encore d’expérience professionnelle demandez-en une à un professeur mais n’envoyez pas de candidature sans recommandation. Même si un recruteur ne va pas forcément vous la demander, ça va de pair avec le CV et la lettre de motivation et c’est toujours un gros plus. Très gros plus.

A vous de jouer !

signature logo

10 Comments

  • Mrs Froggy 10/07/2017 at 9:25

    Hey Gaelle ! Je me demandais justement comment j’allais m’y prendre pour faire mon CV pour un petit boulot en attendant de reprendre mes études ici, aux Etats-Unis (je suis sous green card). J’aime ton article, il est très complet et utile ! Merci pour les précieux conseils :)

    Reply
  • coralie lepienne 21/04/2017 at 12:30

    bonjours j’ai une petit question a propose du travail a Los Angeles quel est le métiers qui recrute le plus ?

    merci d’avance

    Reply
  • celine 05/02/2016 at 5:48

    merci bcp pour tes articles y son super!!!moi qui reve d ici 5 a 10 ans( le temps de parler parfaitement anglais) ;)) de m installer a L.A c est genal!!!!!c’est tres encouragent!!!!!!!un tres tres grand merci

    Reply
  • inesduhard 19/01/2016 at 3:58

    Encore un article au top haha je suis ta première fan dis donc! J’ai appris pleins pleins de trucs et j’en connaissais quelques uns comme la photo.. Difficile voir impossible de faire le CV parfait de toute manière tu as totalement raison! On ne peut pas plaire à tout le monde hihi

    Ines | http://www.destinationlosangeles.fr

    Reply
  • Sarah 12/01/2016 at 11:30

    Hello !
    Super article !
    Par contre personnellement je viens de trouver du job (pas aux USA) et pour moi la lettre de recommandation est aussi très importante. Ca permet de nous démarquer et de pouvoir donner une diée concrete de qui on est et de comment on travaille.

    Bien à toi,

    Sarah

    Reply
  • Moreau 15/04/2013 at 6:24

    je te sens ambitieuse j’adore xp
    j’aimerais beaucoup travailler dans Universal music ça serait trop bien, mais moi en tant que artiste (j’ai du chemin) =)
    Bref, merci pour tes conseils, ça va beaucoup m’aider =), je voulais savoir, je vais faire deux ans de BTS MUC (Management des unités commerciales), pour au final, finir Directeur de n’importe quelles entreprises style un mac do, ou un magasin Gucci (ce n’est pas du tout la même chose mais c’est pour donner une idée que je peux faire un peu tout), donc ma question est la suivante, sais-tu, par tout hasard, si après mes deux ans, je pourrais prétendre à un poste de directeur adjoint, ou directeur, ou même autres choses?
    Je sais qu’il y a les soucis de visas, mais c’est pour savoir si après ces deux ans, je peux faire quelque chose là-bas?

    Merci d’avance et encore merci pour tes conseils =)

    Reply
    • Gaelle. 28/04/2013 at 12:36

      Hello ! S’expatrier après un bac+2 n’est pas possible, il faut que tu continues tes études encore quelques années, ou alors que tu acquières une très solide expérience professionnelle (hormis la loterie à laquelle tu peux t’inscrire avec un niveau bts).
      Après, il y a une sacré différence entre être manager d’un Mac Do et d’un Gucci. Même en France, tu ne gères pas un fast food comme un magasin de luxe. Tu devras sûrement continuer tes études en te spécialisant, avant d’avoir un poste de directeur. Fait ton BTS, commence par des stages en France, puis tente d’en faire aux USA. Je suppose que tu es encore jeune si tu te lances dans un BTS, donc tu as encore un peu le temps avant de t’expatrier.
      Mais oui, effectivement les visas sont une sacré histoire ! Le plus préférable pour toi est de commencer par des stages (et donc le visa J1), et d’essayer de partir après, quand tu auras un bagage assez solide ! :)

      Reply
  • Fallone 10/04/2013 at 8:23

    Bonjour,

    Je suis tomber par hazard sur ton blog et je souhaiterais vous poser quelques question.

    Dès que vous aurez vu mon message nous pourions en discutez.

    A bientot.

    Fallone

    Reply
    • Gaelle. 12/04/2013 at 11:39

      Bonjour Fallone,
      Dis-moi, que veux tu savoir ?!

      Reply

Laisser un commentaire

EnglishFrench