Freehand Los Angeles

A chaque fois que je pars en vacances à Los Angeles, j’ai mes adresses sûres. Ces hôtels où j’aime séjourner, majoritairement pour leur localisation. Le Freehand Los Angeles en fait partie. 2 séjours à LA en tant que touriste, 2 séjours au Freehand ! Le gros avantage, c’est que c’est à la fois un hôtel et une auberge de jeunesse. Et quand on est jeune et qu’on veut voyager à petit budget, les auberges c’est le bon plan !
Personnellement je ne suis pas fan des auberges de jeunesse. J’aime pouvoir étaler mes affaires dans la chambre, pouvoir me coucher tôt ou tard sans gêner ou autre gênée (de même le matin), et surtout j’ai beaucoup de mal avec le fait de partager ma salle de bain avec des inconnus à la propreté parfois douteuse, qui plus est dans une ville comme LA où il y a vraiment tous types de clientèles. Pour autant quand on veut voyager à petit budget il faut faire des sacrifices, je passe donc en général 2-3 nuits en auberge de jeunesse. Mais attention, pas n’importe quelle auberge ! Pour le coup le Freehand est une auberge “de luxe”. Ici pas de chambres partagées à 12, pas de salles de bains dans le couloir pour tout l’étage, pas de cuisine partagée. On est vraiment sur un concept d’hôtel, mais avec des bunk beds.

Freehand Los Angeles – 4*

Localisation: Le Freehand est situé en plein coeur de Downtown Los Angeles, à quelques pas de 7th Street Station d’où partent les métros pour Long Beach (A), Santa Monica (E), Hollywood et Universal (B) ainsi que Koreatown et UCLA lorsque l’extension sera terminée (ligne D). Broadway et tous les théâtres sont à 1 block de la, le Staples Center à 10min à pied. Personnellement Downtown n’est pas mon quartier favori, c’est d’ailleurs pour ça que j’y dors rarement plus de 3 nuits, mais c’est tout de même très pratique pour visiter ce coin (qui est à voir car plein d’histoire, plein de bâtiments magnifiques, avec un petit air de New York pour ceux qui aiment vivre la tête en l’air pour voir les grands building!), avoir plus ou moins tout accessible à pied, ou en amont d’un périple hors LA. J’avais notamment séjourné au Freehand lorsque je suis allée passer une journée à Long Beach, le métro direct étant juste à côté de l’hôtel ça m’a permis de partir tôt et rentrer tard, ainsi que la veille de mon départ pour une semaine en Orange County où j’ai pu rejoindre Union Station en 10min de Uber à 8h du matin. Et puis pour tous ceux qui veulent profiter des rooftop de Downtown c’est l’endroit parfait, d’ailleurs un des meilleurs rooftop de la ville est justement situé au Freehand mais je vous en parle après !

Chambres: Je n’ai dormi que dans un seul type de chambre: une Female Shared Room de 4 personnes. Déjà que j’ai du mal avec les cheveux des femmes dans la douche, je vais pas en plus m’infliger les poils des hommes !! J’ai cependant pu visiter les chambres King, je vais donc pouvoir vous présenter les deux.

Les Shared Rooms (côté auberge de jeunesse)

Il existe 3 types de Shared Room: 4, 6 et 8 lits, et vous pouvez choisir l’option Female-only. Il y a des chambres de 4 accessibles aux handicapés. Toutes les chambres disposent d’une salle de bain privée, d’un locker (mais vous devez avoir votre propre cadenas), et de draps pour le lit. Pour ce qui est de la serviette de douche soit je garde celle de l’hôtel de la veille, soit je vais à la piscine en récupérer une. Ce sont des lits superposés plutôt bien faits, on est très loin des auberges avec des lits premiers prix en métal. Chaque lit dispose d’un petit rideau pour se cacher de la lumière (ou de son voisin selon la configuration) ainsi que d’une patère pour sa serviette. Il y a aussi une lampe et deux prises dans un petit renfoncement. Les lits sont assez larges et confortables, et pour ceux qui ont le lit du bas une carte vintage de LA est tapissée sur le lit du dessus.

Les King Rooms (côté hôtel)

Les King Room du Freehand sont des chambres on ne peut plus classiques: un lit (à priori la même literie confortable que dans les bunk beds), un bureau, une télé, et pour certaines un canapé le long de la fenêtre. L’esprit reste le même que dans les autres types de chambres et que dans l’hôtel: une déco boisée avec des touches de mauve dans une ambiance un peu ethnique.

La vue: Forcément qui dit Downtown dit vue ! Malheureusement pas dans toutes les chambres… On est loin d’un building à 50 étages qui surplombe la ville et les premiers étages ont vue sur le parking de derrière. Heureusement le mur a été décoré à la mode LA, ce qui le rend bien plus agréable visuellement parlant ! Les chambres situées dans des étages plus élevés profitent d’une vue sur le quartier et les piscines des bâtiments alentours !

L’hôtel: Il faut savoir que le Freehand est situé dans un bâtiment de 1928, le Commercial Exchange Building. C’était majoritairement des bureaux, des cabinets d’avocats de ce qu’on m’a dit. L’hôtel a voulu garder cette âme et cette histoire, c’est pourquoi les couloirs n’ont pas été remis au goût du jour (ils font un peu peur, on va pas se mentir!) et les ascenseurs sont ceux d’origine. Le bâtiment est enregistré au Los Angeles Historic-Cultural Landmark et a gagné le Conservancy Preservation Award en 2018. Pour toute l’histoire du bâtiment c’est par ici.

Le hall se veut convivial, on y retrouve vraiment l’ambiance auberge où tout le monde se mélange. Vous y trouverez un bar (Rudolph’s), un café (Café Integral) et un restaurant (The Exchange). J’ai pu y manger et si vous aimez les saveurs méditerranéennes vous serez comblés !

Avis général: Le Freehand fait vraiment partie de ces adresses que je recommande les yeux fermés, que ce soit pour y séjourner dans l’hôtel ou pour le côté auberge de jeunesse. D’ailleurs à ce sujet je tiens à préciser que la propreté dans la chambre a toujours été irréprochable, ce qui n’est pas toujours le cas dans les auberges ! J’aime beaucoup l’ambiance de l’hôtel et je trouve que c’est un très bon choix pour séjourner dans Downtown. Ce n’est pas l’hôtel le plus familial qui soit, mais en couple ou en voyage solo c’est une très bonne option. Le fait qu’il soit proche du Staples Center, du métro et de pas mal de lieux clés de Downtown en fait une très bonne adresse, qui plus est une adresse à bas coût si on choisit les chambres partagées !

Le prix: Le prix pour un lit dans un dortoir de 4 lits tourne autour de 50-70€ selon la période. Les Female-only sont un poil plus chers (2-3€ de plus par nuit). Pour ce qui est des King Room on retrouve les prix habituels d’un hôtel 4* à Downtown: autour de 200€ la nuit selon la catégorie (chambre avec vue ou non). Ca reste donc une très bonne adresse avec des prix très corrects pour la qualité proposée. Bien évidemment pour ceux qui ont l’habitude des auberges classiques 70€ la nuit pour un lit ça fait cher, en général on est plus sur du 20-30€. Mais je rappelle que le Freehand est une auberge “de luxe” avec des prestations d’hôtel.

Broken Shaker: Le meilleur pour la fin, je ne pouvais pas vous parler du Freehand sans parler du Broken Shaker ! Quésako ? Le Broken Shaker c’est le rooftop-bar-piscine de l’hôtel ouvert à tous (oui oui, même les non-clients!). C’est hyper coloré, on a une belle vue sur Downtown, il y a de la musique et tout un tas de bouées dans la piscine. L’ambiance qui y règne est vraiment sympa, que ce soit en journée ou le soir car oui, le Broken Shaker comme tout rooftop bar de DTLA est ouvert le soir jusqu’à 1h ou 2h du matin. D’ailleurs petit point noir, plus les chambres sont hautes plus la vue est belle mais… plus vous êtes proches du toit et donc du bruit. Pas tiptop si vous voulez dormir tôt. Mais la meilleure façon de ne pas subir reste encore d’en profiter directement, vous ne le regretterez pas !

Pour la petite anecdote, Freehand est une chaîne hôtelière aux USA, j’y ai même dormi à Miami ! Ils ont des hôtels à Miami, LA, New York et Chicago, tous dans le même esprit, tous avec un Broken Shaker ! Un super bon plan pour loger dans ces grandes villes !

Freehand Los Angeles – Hôtel / Auberge de jeunesse 4*
416 W 8th St, Los Angeles, CA 90014
Réserver ici

Suivre:
Gaelle

Gaëlle, blogueuse de presque 30 ans. Diplômée en Music Business à UCLA Extension, class of 2015. Ex-expatriée à Los Angeles, j’y ai passé 3 belles années. Ici je vous fait découvrir Los Angeles pour vous montrer que oui, il y a plein de choses à y faire ! Et puis je parle de sujets un peu plus sérieux comme les visas pour étudier, faire un stage, et toutes les bonnes infos pratiques pour débarquer dans la City of Angels ♡

Find me on: Web | Twitter | Instagram | Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.