18 jours à Los Angeles: mon planning

Souvenez-vous, il y a maintenant presque 2 ans (déjà) de ça je passais 3 semaines à Los Angeles. Mes traditionnelles vacances annuelles où je retrouve mes copines, mes palmiers, mon océan Pacifique, où je me nourris exclusivement d’avocado toast et surtout où je passe mes journées à parcourir la ville. Parce que oui, on peut rester 3 semaines à LA sans s’ennuyer, preuve que la ville est pleine de ressources ! J’avais déjà fait un article du genre suite à mes vacances de 2018, vous pouvez le lire ici. Je reprends donc le même format pour vous partager le planning de mes 18 jours à Los Angeles, en espérant que celui-ci vous aide à organiser vos propres vacances et vous fasse découvrir de nouveaux endroits !

Petit rappel sur comment je m’organise: Je ne reste jamais toute la durée du séjour dans le même hôtel, je reste en moyenne 2-3 nuits dans un quartier avant d’en changer. Pourquoi ? Déjà car les quartiers sont tous différents et que je trouve ça très sympa de vivre dans différentes ambiances et de voir plusieurs facettes de la ville. Mais surtout pour une question de temps, la ville est immense et je déteste perdre 2-3h par jour juste parce que je dois me traverser la ville de long en large. Je loge donc dans plusieurs quartiers ce qui me permet de tout faire à pied, ou de prendre les transports sur une courte distance. Car oui, je ne loue pas de voiture ! Même pendant mes 3 années où j’y vivais je n’ai jamais eu de voiture et preuve en est que ça ne m’empêche pas de profiter de la ville, bien au contraire !

18 jours à Los Angeles: mon planning

Jour 1 (ou presque). Abbot Kinney

Je compte ce jour comme un premier jour mais ce n’en est pas vraiment un puisque ma journée a commencé à 17h après 11h de vol. Cependant rien n’empêche de profiter de la fin d’après-midi et c’est ce que j’ai fait en allant me balader et manger sur Abbot Kinney avec une amie. Je logeais du côté de Westwood, Venice était donc sur le chemin. J’en ai aussi profité pour m’arrêter chez T-Mobile me prendre une carte sim pour le reste du séjour, et promis un article à ce sujet viendra car je sais que vous êtes nombreux à vous demander quelle est la meilleure solution pour avoir internet sur son téléphone aux USA sans exploser son hors forfait !

Le récit détaillé de cette première (fin de) journée est à lire sur Facebook ici.

Jour 2. Pacific Palisades / Westwood

J’étais passé plusieurs fois à Pacific Palisades, mais je ne m’y été jamais arrêtée. J’ai donc décidé de remédier à ça notamment car il y a deux choses que je voulais voir dans ce quartier: Palisades Village (dont je vous parle en détail ici), un mall en extérieur digne d’un décor de cinéma tellement tout est beau, bien tondu et riche, et Amalfi Drive, cette rue où peut y voir tout un tas de belles et grandes maisons, notamment des maisons de stars puisque c’est ici que vivait Johnny. Un article détaillé est également à lire ici. C’est bien moins “superficiel” que Beverly Hills mais pourtant dans la même veine, à un détail près: Pacific Palisades n’est pas touristique !

J’ai terminé la journée en me baladant à Westwood, mon quartier fétiche où se trouve le campus de UCLA où j’ai étudié pendant 1 an. Un séjour à LA ne peut pas démarrer sans un passage au UCLA Store et un ice-cream sandwich de chez Diddy Riese, vous le savez si vous n’êtes pas nouveaux ici ! Westwood Village c’est mon chez-moi, c’est un quartier assez oublié par les touristes et c’est bien dommage car il y a tout un tas de magasins, de restaurants, des cinémas mythiques, et tout simplement car le campus est un must-see !

Le récit détaillé de cette journée est à lire ici.

Jour 3. Montana Avenue / Brentwood / Hollywood Bowl

Je profite de loger du côté de Westwood/Brentwood (à l’Hotel Angeleno plus précisément) pour continuer d’explorer les alentours. Santa Monica tout le monde connait, mais peu de gens connaissent Montana Avenue. L’avenue est située au nord de la ville et, comme tout ce que j’ai fait depuis le début du séjour, c’est assez peu touristique. Et pourtant, Montana est très sympa, assez résidentiel mais on y trouve la encore des boutiques, des restaurants, des cafés, et belles rues entourées de palmiers. Rien à voir avec Downtown Santa Monica où on se marche dessus !

Je passe mon début d’après-midi non loin de la, dans le quartier de Brentwood. Voisin de Westwood from the other side (comprendre de l’autre côté de l’autoroute 405), Brentwood est un quartier assez huppé où vivent aussi bien des familles que des étudiants de UCLA. Un peu comme à Montana Avenue et Westwood, on y trouve des cafés, des restaurants, des boutiques. C’est d’ailleurs dans Brentwood qui vivait Marylin Monroe, j’en ai profité pour aller voir sa maison qui se trouve dans les Helena’s, ces impasses en plein coeur d’un quartier résidentiel où la aussi, on y voit de belles maisons. Un article vous montre tout ça juste ici.

Pour terminer ma journée, période de 4th of July oblige, je suis allée voir un concert au Hollywood Bowl. Les concerts de 4 juillet sont tops, ils se déroulent sur 3-4 jours (du 2 au 5 juillet il me semble), vous profitez du concert de l’artiste en tête d’affiche (Nile Rodgers & Chic cette année) mais aussi du concert du LA Philharmonic et du “Firework Spectacular”, ce fameux feu d’artifice tiré du toit du Bowl. Si vous êtes sur Los Angeles à cette période je vous conseille grandement d’y aller, tout vaut le coup: l’expérience d’un concert au Hollywood Bowl, le show, le feu d’artifice. Un must-do !

Le récit détaillé de cette journée est à lire ici.

Jour 4. Objectif visite de LA en 1 jour

Journée un peu spéciale et totalement imprévue puisqu’une copine hôtesse de l’air est en escale à LA pour la journée. Elle ne connait pas LA, c’est sa première fois ici, je veux lui montrer un max de choses en un minimum de temps. Cette journée a donc été une journée 100% clichés et lieux touristiques ! Après qu’elle ait visité Santa Monica de son côté, je la retrouve en fin de matinée à Beverly Hills. Je vous ai déjà parlé de Beverly Hills dans un article complet ici, c’est un incontournable à toute visite de LA. On décide de faire 3 lieux que j’aime beaucoup: le signe Beverly Hills (basique et cliché), North Beverly Drive (la fameuse rue entourée de palmiers) et le Beverly Hills Hotel car même sans être client on peut s’y balader. On mange ensuite sur le Sunset Strip, une autre rue très connue et incontournable de la ville.

Direction ensuite Lake Hollywood Park qui reste pour moi le meilleur point de vue sur le signe. Quand on a pas le temps de faire la randonnée pour monter au dessus des lettres, Lake Hollywood Park reste la meilleure option. De la on peut voir toute la ville et le chemin pour y monter nous fait rouler dans les Hills, parfois même en empruntant Mulholland Drive. 2 visites en 1 ! C’est d’ailleurs une de seules visites qui exige une voiture (ou un Uber). Tout le reste de la journée a été fait en bus, qui mine de rien est également un moyen de visiter la ville comme un local !

On redescendant ensuite à Hollywood pour parcourir le Walk of Fame. On ne s’éternise pas, on se contente de la partie centrale autour du Chinese Theater, on fait un tour au Hollywood & Highland Center, quelques photos de nos pieds sur les étoiles et ça suffit pour une visite express d’Hollywood Boulevard.

4th of July oblige (le vrai cette fois-ci) on passe la soirée à Downtown pour voir le feu d’artifice à Grand Park.

Le récit détaillé de cette journée est à lire ici.

De base ma journée ne devait pas du tout ressembler à ça. J’avais prévu de passer ma journée à visiter West Hollywood, quartier que j’ai rarement parcouru et que je voulais découvrir car comme beaucoup d’autres quartiers il a beaucoup de facettes. J’avais prévu de parcourir le Sunset Strip avec Sunset Plaza (où se trouvent les bureaux de The Oppenheim Group, ceux qui regardent Selling Sunset savent de quoi je parle!), Santa Monica Blvd pour le côté “gay” de la ville, mais aussi les coins plus résidentiels autour du Pacific Design Center d’un côté et Laurel Canyon de l’autre. Ce n’est que partie remise !

Jour 5. Melrose

Los Angeles est l’endroit parfait si vous êtes dans le délire des pop-up museums on ne peut plus Instagrammables, de nouveaux musées avec de nouveaux thèmes ouvrant tous les 4 matins. L’un d’eux me faisait notamment de l’oeil depuis un moment, c’était World of Fruit, un musée dédié aux fruits. Je vous partage mon expérience dans l’article dédié ici. C’est le genre d’activité très sympa à faire pour tout le monde: couple, solo ou en famille. Le seul hic avec ces musées c’est que je les trouve assez cher pour ce que c’est, mais une fois de temps en temps c’est sympa, et ce n’est pas chez nous qu’on trouve ce genre d’endroit, alors ça vaut bien le coup au moins une fois !

Melrose c’est cette avenue connue pour son street art, ses boutiques vintages et son ambiance un peu bohème. Pour le coup, oubliez la voiture car vous risquez de vous arrêter toutes les 5 minutes ! (et puis c’est hyper galère pour se garer en plus). Melrose se parcourt à pied les yeux grands ouverts en regardant à droite à gauche car les oeuvres de street art se trouvent partout: devant vous, derrière vous, dans une rue perpendiculaire… J’avais publié un article qui répertorie les différentes adresses de street art de la ville, certaines adresses sont toujours d’actualité mais d’autres ont été retirées, modifiées, rajoutées…

Et s’il y a une adresse food à ne pas manquer lorsque vous parcourez Melrose c’est bien Pink’s Hot Dogs à l’angle de La Brea. Ce petit bouiboui à hotdogs est une institution dans la ville !

Le récit détaillé de cette journée est à lire ici.

Jour 6. Echo Park Lake / Concert au Staples Center

Plus les jours passent et plus je me dirige vers l’est de la ville ! Pour ce 6ème jour j’ai passé la journée à Echo Park, et plus précisément au lac. J’ai fait tout un article dédié à Echo Park Lake (à lire ici) car, comme pour beaucoup d’autres lieux que j’ai visité pendant ce séjour, c’est un super endroit mais très souvent oublié des touristes. La chose la plus sympa à faire à Echo Park Lake est clairement le tour en pédalo, mais rien que profiter de l’endroit, se promener autour du lac, voir les tortues et admirer la vue sur les buildings de Downtown, ça vaut le détour !

J’ai profité d’être à proximité de Downtown pour aller voir un concert au Staples Center le soir-même, ou plutôt devrais-je dire que je me suis organisée pour passer ma journée à proximité de Downtown puisque j’y avais un concert le soir. Quand je vous dit que tout est question d’organisation pour profiter un maximum !

Le récit détaillé de cette journée est à lire ici.

Jour 7. Dodger Stadium / Elysian Park / Carroll Avenue / Santa Anita

Beaucoup de lieux en une si petite journée ! Etant avec une amie de LA pour quelques jours, cette journée a été faite en voiture, d’où le fait qu’on s’est baladé à droite à gauche et que je suis allée dans l’est de la ville (où elle habite).

S’il y a bien une chose que je voulais faire depuis longtemps c’est assister à un match de baseball au Dodger Stadium, et je recommande à 3000% ! Même si on ne comprend rien au baseball ça reste une super expérience à faire et je vous donne tous mes conseils dans l’article dédié ici.

Le Dodger Stadium était situé dans Elysian Park on en a profité pour faire un petit tour du parc. On ne dirait pas comme ça mais il est assez grand, j’ai d’ailleurs prévu d’aller le visiter la prochaine fois que j’irai à Los Angeles. En attendant on en a profité pour aller à la Secret Swing ainsi que pour faire la fameuse photo depuis Park Row Bridge. Si vous voulez de belles vues sur la ville, n’hésitez pas à aller y faire un tour !

Tant qu’on était dans le coin on a fait un petit détour par Carroll Avenue pour aller voir les maisons victoriennes et notamment les maisons de Charmed et du clip de Thriller. Les deux sont voisines et l’architecture dénote vraiment avec ce qu’on a l’habitude de voir à LA. Une petite parenthèse made-in San Francisco en pleine cité des anges !

La journée s’est terminé au nord-est de la ville, du côté de Pasadena. Si jamais vous séjournez dans ce coin de la ville n’hésitez pas aller au Santa Anita Track Race (le champ de courses) où se tient le 626 Market les soirs d’été. C’est un immense marché asiatique où on trouve des stands de bouffe par centaine. Je ne connaissais pas du tout, je n’en avais absolument jamais entendu parler mais c’est plutôt sympa. Allez-y si vous êtes dans le coin mais ne traversez pas non plus LA pour ça.

Le récit détaillé de cette journée est à lire ici.

Jour 8. Knotts Berry Farm

Journée parc d’attraction ! On parle tout le temps d’Universal mais LA propose d’autres parcs et notamment Knotts Berry Farm. Le parc est assez peu connu, Snoopy en est la mascotte et il y a une vraie histoire derrière ce parc puisqu’à la base c’était une ferme qui produisait des fruits rouges et notamment des myrtilles ! Petit à petit la famille Knotts a développé sa ferme et c’est aujourd’hui un grand parc d’attraction situé à Buena Park, en Orange County. Je vous présente le parc, les attractions, les décors et tout ce qu’il faut savoir ici. J’avais longtemps voulu aller à Knotts, je savais que j’aimerais beaucoup et je n’ai pas été déçue, alors je vous le conseille grandement. La encore on est loin des parcs hyper touristiques, Knotts est majoritairement fréquenté par les locaux. Un très bon plan B si vous ne voulez pas payer les $125 d’entrée d’Universal !

Le récit détaillé de cette journée est à lire ici.

Jour 9. Jour off

Non, vous n’avez pas mal lu et oui, la nana se prend un jour off alors qu’elle est en vacances ! En réalité un jour off c’est juste un jour où je ne prévois rien et je me laisse porter. En l’occurence ce jour la je partais de chez mon amie pour retrouver le chemin des hôtels, j’en ai profité pour faire une lessive, faire quelques courses et chiller à la piscine. Et oui, partir 3 semaines c’est bien mais à un moment donné il faut faire une lessive, et surtout prendre le temps de la faire ! Et puis bronzer à la piscine toute une aprem c’est sympa aussi !

Et ce qui est bien quand tu ne prévois rien c’est que quand ton amie te dit “j’ai deux invits pour le concert de Michael Bublé ce soir au Staples Center, tu veux y aller” tu peux répondre oui, et tu retournes une nouvelle fois au Staples Center !

Le récit détaillé de cette journée est à lire ici.

Jour 10. Griffith Observatory / Walk of Fame

De retour dans mon train train de voyageuse solo qui se déplace en transport, j’ai décidé d’aller au Griffith Observatory qui est un lieu incontournable de LA. J’en parle dans mon article dédié ici, mais ce n’est pour moi ni la meilleure vue sur la ville, ni la meilleure vue sur le signe Hollywood. Pour autant c’est un lieu emblématique de la ville qui vaut le détour, encore plus pour les passionnés d’astronomie.

Ma journée s’est terminée sur le Walk of Fame, car même si j’y étais rapidement passée en début de séjour et que je ne suis pas fan de cet endroit, ça reste un immanquable à tout séjour à LA. Mais surtout, j’y allais dans le but de prendre un donut de chez Randy’s Donut car oui, Randy’s Donut a ouvert une boutique à Hollywood !

Le récit détaillé de cette journée est à lire ici.

Jour 11. Downtown

Downtown est un quartier où il faut passer du temps si on veut vraiment en découvrir tous les recoins. Et par du temps j’entends bien plus qu’une seule journée. Ne vous méprenez pas, Downtown n’est pas le centre-ville mais bien le centre d’affaire, du moins pour le coeur de DTLA (pour les intimes). A côté de ça il y a énormément de lieux historiques à visiter (je pense notamment au Bradbury Building, au Angels Flight Railway, The Last Bookstore & bien d’autres), mais il y a aussi des quartiers typiques comme El Pueblo, le quartier mexicain où se trouve Olvera Street. N’oubliez pas d’aller voir la gare de Union Station tant que vous êtes à côté, ainsi que le Walt Disney Concert Hall juste à côté de The Broad Museum. Et puis toute la partie est de Downtown du côté de Arts District, bien plus hipster et moderne où l’on peut voir énormément de street art. Downtown est vraiment à visiter, même si personnellement je ne suis pas spécialement de cet endroit (je préfère les palmiers et les grands espaces) ça reste un coin de LA souvent délaissé, ou disons plutôt souvent abrégé. N’hésitez pas à prendre 2 jours pour vraiment explorer tous les coins de Downtown, de Chinatown à The Santee Alley en passant par le LA Live et Mateo Street. C’est aussi dans Downtown que se trouve le OUE Skyspace, l’observatoire de la ville (comme l’est l’Empire State Building à NY). J’y étais allée l’année précédente et j’avais même fait le toboggan, je vous le raconte ici.

Le récit détaillé de cette journée est à lire ici.

Jour 12. Long Beach

Longtemps boudé (à tord) par moi-même, j’ai finalement décidé d’aller découvrir Long Beach pendant ce séjour à Los Angeles et j’ai très bien fait car j’ai adoré (article complet ici)! Facilement accessible en métro (la Blue Line y va en moins d’une heure depuis Downtown), j’y ai découvert une petite ville balnéaire très sympa. Avec ses boutiques colorées, son port, ses outlets, son petit centre-ville et sa plage, Long Beach montre encore une autre facette de LA. Et comme à Venice, Long Beach a un petit quartier (ou devrais-je dire une petite île) avec des canaux où il faut bon se promener. Naples Island a été un réel coup de coeur et j’en ai fait un article juste ici. J’ai d’ailleurs rejoint l’île en vélo et je ne me suis jamais autant senti en vacances ! Encore une fois on est sur une destination pas des plus touristiques. Bien sur il y a des touristes et notamment car on peut y visiter le Queen Mary ou bien prendre le bateau pour partir en croisière (ou à Catalina Island que je n’ai pas encore visité mais que je rêve de découvrir!), mais ça reste très calme comparé à LA même.

Le récit détaillé de cette journée est à lire ici.

Jour 13. Century City

Après une journée comme celle de la veille une petite journée tranquille n’était pas de refus. C’est aussi ça les vacances, pouvoir prendre du temps, faire une grasse matinée, se laisser porter par l’envie sur le moment. Du coup quand un ami de passage à LA t’appelle, tu pars manger des pancakes énormissimes chez The Griddle Café (si vous ne connaissez pas encore lisez mon article vous ne serez pas déçu de la découverte!) et tu fais une petite virée au milieu des palmiers de Beverly Hills !

Pour ce 13ème jour je n’avais qu’une seule chose au programme: aller faire un tour à Century City et plus précisément au Westfield, le mall qui ne cesse de s’agrandir années après années. Je vous en ai déjà parlé sur les réseaux sociaux puisque j’habitais juste à côté et c’est un peu ma seconde maison. C’est un mall extérieur type centre commercial sur plusieurs étages, avec des espaces pour se poser (canapés balançoires, firepit..) et pas mal de magasins en tous genres pour tous les budgets. Avis perso ce n’est pas le meilleur mall pour se faire une virée shopping mais par contre c’est vraiment sympa pour se promener et manger un bout, il y a pas mal de restaurants et même un Randy’s Donut (encore lui oui oui, c’est leur 3ème boutique) !

Le récit détaillé de cette journée est à lire ici.

Jour 14. Beverly Center / Museum of Dream Space

Le hasard a voulu que j’enchaine 2 journées dans des centres commerciaux ! Autant le Westfield Century City est un mall extérieur hyper sympa pour se balader, le Beverly Center lui est un mall intérieur paradis du shopping sur pas moins de 8 étages ! La encore on y trouve des enseignes pour tout le monde à tous les budgets. J’ai profité d’être sur place pour manger chez Eggslut, un restaurant spécialisé dans les oeufs que vous pouvez aussi trouver au Grand Central Market à Downtown, ou bien à Venice Beach. Si vous ne connaissez pas mais que vous aimez les oeufs je vous le recommande grandement !

Une fois le ventre plein je suis allée faire un tour au Museum of Dream Space qui se trouve dans le mall. C’était, de base, censé être un pop-up museum mais il semblerait qu’il se soit plus ou moins définitivement installé puisque 2 ans après il est toujours la ! Le MODS est ce qu’on peut appeler un musée Instagramable, mais pour autant je l’ai trouvé vraiment sympa malgré le fait qu’il y ait assez peu de salles. Contrairement à d’autres pop-up que j’ai pu faire (à retrouver ici) où il s’agissait uniquement de décors type balançoires, piscine et autres du genre, le MODS joue sur les espaces avec des miroirs partout pour donner l’illusion de l’infini. Ca m’a un peu fait penser à l’Infinity Room qui a longtemps été présente au Broad Museum à Downtown. Comme tout musée du genre le ticket d’entrée n’est pas donné mais ça fait une petite sortie sympa qui change des musées habituels !

Le récit détaillé de cette journée est à lire ici.

Jour 15. Santa Monica / Venice

J’ai beau plutôt bien connaitre Los Angeles, une visite guidée est toujours une bonne idée pour découvrir de nouveaux endroits et apprendre plein de choses sur la ville. C’est pour ça que j’ai fait une visite de Santa Monica et Venice avec Los Angeles en Français mais attention! pas de n’importe quelle manière: en vélo ! J’ai fait un article pour vous en parler en détails, c’est à lire ici. Pas de chance il n’a pas fait beau ce jour la, c’est le risque quand on réserve une activité à l’avance, on sait jamais quel temps il va faire…

Le récit détaillé de cette journée est à lire ici.

Jour 16. Venice / Santa Monica (bis)

La journée de la veille avait été rythmée par une balade à vélo et le ciel gris, j’ai donc décidé de prendre ma revanche sur cette météo pourrie et de profiter à nouveau de la côte et c’était une très bonne idée puisqu’il a fait un temps magnifique comme il est censé faire tous les jours en cette période ! Au programme de la journée: balade sur Abbot Kinney avec pause dej et shopping. Je vous ai déjà parlé d’Abbot Kinney sur mon article sur Venice, on l’oublie très souvent car on se limite en général au boardwalk et (parfois) aux canaux, mais Abbot Kinney est une artère majeure du quartier avec tout un tas de restaurants pour tous les goûts et pour tous les budgets ainsi que des boutiques de fringues, de déco et même de marijuana, sans oublier bien évidemment les multiples oeuvres de street art qu’on peut voir un peu partout. Un immanquable si vous voulez voir une autre facette de Venice plus “normale” que le mélange sdf/green doctors/touristes/vendeurs à la sauvette du boardwalk ! Ceci étant dit, cette ambiance sdf/green doctors/touristes/vendeurs à la sauvette je l’aime aussi, j’y ai donc fait un petit tour notamment car j’adore passer des heures à regarder les gens au skate parc !

Direction ensuite Santa Monica et son Pier, aka la grande jetée où se trouve le parc d’attraction Pacific Park. Sortie parfaite en famille c’est aussi un lieu sympa, coloré et animé à découvrir pour tous les autres. Et qui dit passage à Santa Monica dit Third Street Promenade, la rue piétonne commerçante de Downtown Santa Monica. Au delà de ses (très) nombreuses boutiques on peut y voir pas mal d’animations faites par des artistes de rue, notamment en fin de journée/dans la soirée. Un must-do !

Le récit détaillé de cette journée est à lire ici.

Jour 17. Marina Del Rey

Pour la petite histoire, je suis allée à Marina Del Rey à plus d’une reprise mais pour une raison que j’ignore il y a très souvent fait un temps assez nuageux contrairement au reste de la ville, à croire qu’il y a un micro-climat là-bas ! (cf mon 14ème jour l’année passée). Par chance pour cette 17ème et dernière journée il a fait un soleil magnifique et j’ai pu profiter comme il se doit ! J’en ai profité pour découvrir Mother’s Beach, la seule plage de Marina Del Rey. Et oui, MDR (de son petit nom) est un port avant tout et Mother’s Beach qui se trouve dans un des bassins s’apparente plus à un petit lac. Ceci étant dit ça reste sympa pour se baigner sans les vagues, ce n’est pas pour rien que ça grouille d’enfants !

En dehors de la plage et de l’admiration des bateaux de gens très riches, il ne faut pas oublier d’aller de l’autre côté de Marina Del Rey pour découvrir le petit village de Fisherman. C’est assez petit mais les cabanes colorées sont très mignonnes. Une version XS de Shoreline Village à Long Beach que j’avais découvert quelques jours auparavant. Tout au sud se trouve un petit pont piéton qui permet de rejoindre la plage de Playa Del Rey. C’est très calme comparé à Venice ou Santa Monica, j’ai l’impression que c’est une plage fréquentée majoritairement par les locaux. Une petite plage sympa en plein coeur de LA et loin des foules !

Le récit détaillé de cette journée est à lire ici.

Jour 18. East Venice

Mon avion partant en fin d’après-midi j’ai pu profiter un minimum de cette dernière journée sous le soleil de Los Angeles ! J’aime bien prendre mon avion en fin de journée, ça me permet de gagner 1 jour de plus sur place et je dors ensuite dans l’avion jusqu’à l’atterrissage en France le lendemain matin !

Etant donné que j’avais un hôtel à proximité de Lincoln Boulevard j’étais toute proche de East Venice, j’ai donc décidé d’aller m’y balader. C’est un coin de Venice que je ne connaissais pas du tout, à part quelques restaurants sur Lincoln (dont Superba où j’ai mangé) ça reste majoritairement résidentiel mais c’est notamment ici que se trouve la Mosaic Tile House, une maison décorée tout en mosaïque ! La maison est devenue une attraction de la ville et on peut la visiter tous les samedi en réservant en amont, toutes les infos sur son leur compte Instagram. Je ne suis jamais rentrée mais c’est sur ma liste ! J’en ai profité pour me balader dans les rues alentours, à force vous devez connaitre ma passion pour les quartiers résidentiels riches où on peut voir de belles maisons !

Le Venice Pier n’étant pas très loin de la j’y ai fait un crochet pour voir la plage une dernière fois. On oublie souvent le Pier de Venice, il faut dire qu’il est excentré du côté très touristique où se trouvent le skate park et Windward, mais l’ambiance y est assez sympa aussi, et encore une fois un peu moins touristique !

Le récit détaillé de cette journée est à lire ici.

Mes vacances sont donc terminées ainsi. 18 jours à Los Angeles, 18 jours à visiter la ville de long en large. Si vous aviez suivi mon séjour l’année précédente vous aurez remarqué que j’ai eu quelques journées/quartiers similaires, certaines fois parce que j’aime ce quartier (je pense à Westwood), certaines fois parce que j’y ai un hôtel chouchou (je pense à Hollywood), certaines fois parce que je voulais prendre des photos pour le blog (je pense à Marina Del Rey qui avait été un échec cuisant l’an passé du aux nuages), et certaines fois parce que ce sont des incontournables de la ville et que je ne me vois pas ne pas passer par Santa Monica ou Beverly Hills ! Malgré tout je découvre toujours de nouveaux endroits, je teste de nouvelles adresses, je fais des choses différentes. C’est ça l’avantage d’une ville aussi grande que LA !

J’espère que ce planning de 18 jours à Los Angeles vous aura inspiré ou aidé pour planifier votre propre séjour et j’espère vous retrouver d’ici un an ou deux avec un nouveau planning encore plus long et avec encore plus d’adresses !

Suivre:
Gaelle

Gaëlle, blogueuse de presque 30 ans. Diplômée en Music Business à UCLA Extension, class of 2015. Ex-expatriée à Los Angeles, j’y ai passé 3 belles années. Ici je vous fait découvrir Los Angeles pour vous montrer que oui, il y a plein de choses à y faire ! Et puis je parle de sujets un peu plus sérieux comme les visas pour étudier, faire un stage, et toutes les bonnes infos pratiques pour débarquer dans la City of Angels ♡

Find me on: Web | Twitter | Instagram | Facebook

Partager:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.